HomePolitiqueRebondissements dans l’affaire Soro Guillaume, ses avocats cognent le pouvoir d’Abidjan

Rebondissements dans l’affaire Soro Guillaume, ses avocats cognent le pouvoir d’Abidjan

Rebondissements dans l'affaire Soro Guillaume, ses avocats cognent le pouvoir d'Abidjan
Rebondissements dans l'affaire Soro Guillaume, ses avocats cognent le pouvoir d'Abidjan

Les avocats de l’ex président de l’assemblée nationale ivoirienne, Soro Guillaume, viennent de réagir fermement au mandat d’arrêt international lancé contre leur client et aussi au sujet son expulsion de la France. 

Soro Guillaume est depuis plusieurs mois en exil forcé en France. Depuis la France il n’a cessé de s’opposer violemment à la gestion étatique de son ancien mentor Alassane Ouattara. Son verbe et celui de ses cyber-activistes devenaient de plus en plus acerbe. 

Lire aussi:   Soro Guillaume aux Ivoiriens : « levons-nous, nul ne pourra nous imposer un 3e mandat inconstitutionnel »

Après les élections présidentielles du 31 Octobre passé, il a appelé « à l’insurrection populaire » contre le pouvoir Ouattara, ce qui l’avait mis en mauvaise posture avec les autorités françaises. Emmanuel Macron dans son dernier interview accordée à Jeune Afrique avait dit que « la présence de Soro Guillaume n’était pas souhaitée sur le sol français ». 

Quelques heures après la déclaration d’Emmanuel Macron, le procureur d’Abidjan a lancé un mandat d’arrêt international contre Soro Guillaume.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Reprise lundi du procès à la CPI avec un nouvel espoir pour une mise en liberté provisoire de Gbagbo

Le collectif des avocats de Soro Guillaume vient de répondre à ce mandat d’arrêt.

Selon eux « aucune extradition dans ce pays où l’Etat de droit n’existe plus ne saurait être accordée par les magistrats français« . Ils justifient cela par le fait que ces mandats d’arrêt ne reposent sur « aucun fondement légal ». A cela il faut ajouter que selon le communiqué des avocats de Soro Guillaume, le procureur Adou Richard est actuellement « visé par une instruction diligentée au sein du tribunal judiciaire de Paris » 

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: 4 mortss lors d’un conflit foncier près de Tengrela

En ce qui concerne son expulsion, ses avocats sont sans équivoque. Il s’agit des « allégations calomnieuse » car leur client « dispose de tous les documents et titres nécessaires afin de séjourner en toute légalité » en France.

source: opera