Home Politique Rébellion de 2002 : des révélations d’un proche de Soro sur la...

Rébellion de 2002 : des révélations d’un proche de Soro sur la rencontre entre Gbagbo et Tuo Fozié

Rébellion de 2002 : des révélations d'un proche de Soro sur la rencontre entre Gbagbo et Tuo Fozié
Rébellion de 2002 : des révélations d'un proche de Soro sur la rencontre entre Gbagbo et Tuo Fozié

L’épisode du déclenchement de la rébellion armée déclenchée en Septembre 2002, rappelée dans la soirée de ce Mercredi 03 Novembre par Mamadou Traoré, acteur privilégié des faits relatés dans sa publication, s’avère particulièrement intéressant pour cerner les contours de l’échec des premières offensives des forces loyalistes pro-Gbagbo, entreprises pour neutraliser le mouvement subversif qui venait de se déclarer au nord avec comme chef déclaré, Guillaume Soro, du moins, si l’on s’en tient à sa version.

 

‘’Dans la nuit du 05 au 06 Octobre (2002)’’, souligne celui qui était à l’époque, enseignant à Boundiali et partisan, puis cadre de la rébellion armée, une contre-offensive conduite par ‘’le Commandant des fusillers commandos, Boniface Konan’’ est lancée par l’armée Ivoirienne sur Bouaké, pour y déloger les rebelles qui s’y sont établis. L’échec est retentissant, même si pour ce proche de Guillaume Soro, la déroute des Forces loyalistes est à imputer à la dextérité ‘’des snipers rebelles’’.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: A un mois des élections locales, l'honorable Diomandé instruit les présidents des «grins» sur les attributions des collectivités territoriales

Cette débâcle sera suivie selon lui, d’une rencontre secrète qui aurait eu lieu entre l’un des chefs militaires de la rébellion, Tuo Fozié et le président de la république d’alors, Laurent Gbagbo à la basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro, sur initiative du commandant d’alors de la Force Licorne, le Général Emmanuel Beth pour tenter de trouver un compromis pouvant mettre un terme aux tensions, car relate-t-il à ce sujet : ‘’ En Octobre, le Général Beth organise une rencontre ultra secrète entre Tuo Fozié et Gbagbo dans la basilique de Yamoussoukro, avec des conditions de sécurité optimales.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Reprise des locales, la cour suprême se prononce mercredi sur les contentieux à Bassam et Port Bouët

Tuo Fozié embarque dans un hélicoptère de Licorne après avoir revêtu un uniforme français et coiffé un béret rouge.

Beth et Courcelle le conduisent devant Gbagbo devant lequel il se met à plat ventre en signe de respect…’’.

Là encore, la rencontre évoquée par Mamadou Traoré est un échec. Entre-temps, suite à l’échec de l’offensive des forces Ivoiriennes dans l’offensive de Bouaké du 05 au 06 Octobre, un certain Bernard Diguet aurait envoyé le rapport suivant à la cellule Afrique de l’Elysée : ‘’En Octobre 2002, la faiblesse de l’armée ivoirienne est apparue au grand jour face à des rebelles démontrant de réelles capacités de manœuvre’’.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Guillaume Soro démissionne de son poste de président de l'Assemblée Nationale

2 ans plus tard, en Novembre 2004, l’armée Ivoirienne lançait une vaste offensive militaire, baptisée ‘’Opération dignité’’, qui s’est plutôt soldée par une destruction systématique des aéronefs militaires Ivoiriens par l’armée Française et un bain de sang spectaculaire dans des affrontements entre les foules de jeunes patriotes Ivoiriens et les soldats Français, sur plusieurs jours du 06 au 09 Novembre, faisant des dizaines de morts parmi les Ivoiriens.

Raoul Mobio

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here