Home Politique Présidentielle 2025: les candidats qui ont déclaré leur candidature

Présidentielle 2025: les candidats qui ont déclaré leur candidature

Présidentielle 2025: les candidats qui ont déclaré leur candidature
Présidentielle 2025: les candidats qui ont déclaré leur candidature

Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi Nguessan a annoncé lundi, sur TV5 Monde, qu’il sera candidat à l’élection présidentielle ivoirienne de 2025, au lendemain de la création du nouveau parti de Laurent Gbagbo.

« Je serai candidat à la candidature et si les camarades continuent de me faire confiance, certainement que je représenterais le parti à l’élection présidentielle de 2025. »

Quant à Robert Dio, ex-journaliste, spécialiste en communication et homme de culture est par ailleurs président de l’Alliance pour la Nouvelle Côte d’Ivoire (AN-CI). Il a déclaré sa candidature à la présidentielle de 2025 et ses ambitions. C’était ce samedi 16 octobre 2021 lors du congrès de sa formation politique qui a eu lieu à Dabou.

Lire aussi:   Avant son retour : voici ce que Gbagbo demande concrètement à Alassane Ouattara

Robert Dio, candidat déclaré au scrutin présidentiel d’octobre 2025 a profité du congrès de sa formation politique (AN-CI) pour révéler les véritables raisons qui l’ont poussé à être candidat.

« Je suis candidat en 2025. Je pense que c’est le bon moment. Il y a un grave problème en Côte d’Ivoire : c’est le problème de l’emploi. Si nous ne résolvons pas ce problème, ceux qui ont des diplômes, qui connaissent leurs droits, peuvent souvent protester et il y a danger. Il faut trouver du travail à chacun, il faut de la nourriture à tout le monde. Je veux donner du travail aux Ivoiriens. Je veux donner à manger aux Ivoiriens. »

Lire aussi:   À peine rentré d’exil, l’ancien patron des greffiers de Côte-d’Ivoire, Me Dakoury Diaz écroué à la Maca

Je veux donner une chance à la réconciliation qui est devenue un effet de mode dans ce pays

Le président de l’AN-CI s’est présenté comme celui qui va impacter positivement la vie des ivoiriens à travers des programmes de développement alléchants. La question de l’emploi jeune, l’adéquation entre les problématiques formation-emplois étaient au centre de son discours d’orientation. Robert Dio, natif de Bangolo, a insisté sur la nécessité de créer des emplois pour chaque diplômé.

Lire aussi:   Libération de prisonniers politiques : Voici la liste que Gbagbo a confiée à Ouattara

 » Je propose de faire baisser le taux de chômage dès que je serai au pouvoir. Je vais mettre en place un cadre juridique et institutionnel fiable, capable de gérer le fonds de l’emploi jeune. Je vais vous faire une révélation. En Côte d’Ivoire ici, c’est à cause de l’administration que les enfants vont à l’école. Après c’est pour passer les concours de la fonction publique. L’administration n’est pas une entreprise. Il faut que notre pays apprenne à créer des emplois. J’ai des moyens pour amener des investisseurs. »

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here