Home Politique Présidentielle 2025: le camp Affi fait une sortie et prévient Alassane Ouattara

Présidentielle 2025: le camp Affi fait une sortie et prévient Alassane Ouattara

Présidentielle 2025: le camp Affi fait une sortie et prévient Alassane Ouattara
Présidentielle 2025: le camp Affi fait une sortie et prévient Alassane Ouattara

Dans l’une de ses publications de ce Samedi 11 Septembre, Alfred Guéméné, vice-président de la Cellule de Réflexion et d’Action Affi (CRAF), a abordé sans fioritures la question de la candidature de l’actuel chef de l’État, Alassane Ouattara à la présidentielle de 2025.

Certes, le contexte ne s’y prête pas, son 1er mandat de la IIIème république et son 3ème mandat, selon les angles d’interprétation étant à peine entamé il y’a de cela près de 9 mois, depuis le 14 Décembre 2020, mais ce proche d’Affi Nguessan tenait à répondre à la ministre de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté, Belmonde Dogo, suite à son intervention ce Vendredi 10 Septembre sur les antennes de RFI.

Lire aussi:   Révision de la liste électorale : FORCE 2015 mobilise les populations de Bouaké

Répliquant aux propos qu’il attribue à la ministre qui selon lui conditionnait le retrait du Président Ouattara à la non candidature de ses principaux rivaux, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, il mettait en garde : ‘’le président Ouattara qui aura eu 5 ans pour préparer sa relève, ne pourra plus chercher à rempiler sous aucun prétexte’’.

Pour éviter de conduire la Côte d’Ivoire à une énième crise électorale, il préconise néanmoins cette alternative au dirigeant Ivoirien : ‘’ La seule et unique initiative qui est attendue du président de la république, garant de la cohésion sociale et de la paix en Côte d’Ivoire, c’est de favoriser la modification constitutionnelle souhaitée par une bonne frange des Ivoiriens. Pour ramener la clause limitative de l’âge de la candidature à la présidentielle à 75 ans. Avec l’objectif de neutraliser toute velléité de belligérance postélectorale. Et de réconcilier définitivement la Côte d’Ivoire avec sa deuxième religion, la paix’’.

Lire aussi:   Nouveau parti de Gbagbo : révélations sur l’organigramme (Ivoir'Hebdo)

A 4 ans de la future élection présidentielle de 2025, les nerfs semblent déjà commencer à se tendre autour de la configuration électorale de ce scrutin, avec en ligne de mire, la crainte d’un retour au-devant de la scène des trois ‘’grands’’.

Raoul Mobio

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here