Home Politique Présidentielle 2025 : Alassane Ouattara ouvre sa succession

Présidentielle 2025 : Alassane Ouattara ouvre sa succession

Présidentielle 2025 : Alassane Ouattara ouvre sa succession
Présidentielle 2025 : Alassane Ouattara ouvre sa succession

Dans sa chronique de ce 28 septembre 2021, Fernand Dédeh décrypte l’interview d’Alassane Ouattara accordée à Jeune Afrique.

Bon, j’ai retenu quatre choses dans ce que ton Camarade a dit aux autres, dans le bureau de la République.

1- Le Blanc de la Mé: il a toute la confiance de son patron. C’est plutôt rassurant. Pas parce qu’il est assis sur un matelas politique, mais bien parce que « JPA est un très bon Premier ministre. Il a une excellente connaissance de l’administration et du secteur privé, une bonne formation, acquise en Côte d’Ivoire, en France et aux USA. ».

Tu l’auras noté, il a définitivement rompu avec les légendes des « propriétaires terriens » et des « Tohomonas ». Lis bien le profil qu’il adoube… Faut plus aller lui dire: « Nous avons trop souffert ou que nous étions au Golf…».

2- Le cas de sa Photocopie: Il est zen et il coupe court. « Il fait du très bon travail et n’est pas intéressé par autre chose que les responsabilités que je lui confie. Il n’y a pas matière à débat. ». En fait, il n’a pas tout à fait tort. Même si en politique, on ne sait pas jamais. Il joue un rôle-clé à ses côtés depuis au moins 1994. Je l’ai déjà écrit ici, il n’a qu’une obsession, « la sécurité des Ivoiriens » et par ricochet la sécurisation du pouvoir de son aîné. À sa place, dans ce pays, beaucoup auraient donné dans le vuvuzela inutile. Il la joue sobre et efficace. L’un des rares que je peux perdre à Assinie. Mais pas dans le Tchologo.

Lire aussi:   Ministère des affaires étrangères/Grosse colère des diplomates contre le ministre Marcel Amon Tanoh

Du coup, ton Camarade ouvre sa succession. Pas vraiment de préférence à cette étape de la vie politique même s’il laisse une fois de plus, laisser planer le suspense: « Pour 2025, je prendrai la décision appropriée le moment venu. La démocratie doit jouer pleinement son rôle au sein du RHDP, qui désignera son candidat. »

3- Rapport avec les autres elders de la scène politique: je suis rassuré. Ils se parlent et ils se respectent. Tant qu’ils se parlent, ça me va. La tension est basse. Et les choses vues dans les pays voisins s’éloignent de la Côte d’Ivoire. « Laurent Gbagbo est un acteur majeur de la vie politique de notre pays mais aussi un ancien président. J’ai donc donné des instructions pour qu’il reçoive tous les avantages et toutes les considérations dus à son rang. », dit ton Camarade. Pour HKB86, il dit: « C’est la même chose. Je l’ai eu récemment au téléphone, à l’occasion d’un deuil qui a frappé sa famille.

Lire aussi:   Législatives 2016 : Les premiers résultats connus dès cet après-midi

Je considère qu’en ce qui concerne les trois grands leaders politiques de ce pays, comme les gens disent – et si je suis inclus dans ce trio –, les choses se passent bien. Nous devons d’ailleurs nous voir dans un avenir proche afin d’échanger sur les défis que la Côte d’Ivoire se doit de relever »

4- « Le fils égaré »: Il ne décolère pas toujours. C’est à peine s’il veut s’intéresser à lui. Il dit que son cas relève de la Justice. Mais qu’il peut rentrer. En même temps, la Justice l’a condamné à perpétuité et tous ses biens saisis. C’est le père fondateur dont se réclament la plupart des politiciens ivoiriens qui disait: « quand ton couteau te blesse, tu ne le jettes pas. Tu le nettoies et le ranges. ». Avançons… En pleine période de Covid19, rien ne nous appartient désormais. Apprenons à pardonner les offenses. Parle à ton Camarade…

Lire aussi:   Législatives 2016 / A Guiéllé (Toulepleu) hier: un meeting des partisans de Voho Sahi se vide pour Anne Ouloto

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here