Home Politique Présidentielle 2020 / vers un abandon de KKB avant le 31 octobre...

Présidentielle 2020 / vers un abandon de KKB avant le 31 octobre ?

Présidentielle 2020 / vers un abandon de KKB avant le 31 octobre ?
Présidentielle 2020 / vers un abandon de KKB avant le 31 octobre ?

La présidentielle du 31 octobre se concrétise progressivement malgré les vives tensions que l’on constate de jour en jour. La campagne électorale est lancée depuis quelques jours maintenant par la Commission Électorale Indépendante (CEI). Des quatre candidats retenus, seuls deux sont en tournée pour proposer leur programme aux ivoiriens.

Pour les deux principaux candidats de l’opposition politique, Henri Konan Bédié du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire et Pascal Affi N’guessan du Front Populaire Ivoirien, la stratégie est toute différente. Ils ont décidé le boycott actif et de faire pression sur le pouvoir Rhdp. Il s’agit de tout faire pour contraindre le Président sortant Alassane Ouattara à renoncer à son projet de troisième mandat.

Lire aussi:   Carine Bladi, Miss Côte-d’Ivoire 2016, candidate à la présidentielle

Initialement, l’opposition politique avait, par tous les moyens, tenté d’associer le candidat Kouadio Konan Bertin dit KKB à son combat. Il avait été invité par plusieurs partisans de l’opposition à ne pas accompagner le chef de l’État à cette élection présidentielle. Car l’opposition estime que la présence de KKB n’est qu’une façon de crédibiliser ce scrutin.

Cependant, depuis le démarrage de la campagne électorale, le candidat Kouadio Konan Bertin se plaint de traitement inacceptables sur ses partisans.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Blé Goudé invite son ami Kouadio Konan Bertin à se mettre “du bon côté de l’histoire’’

  » Nous sommes à dix jours de la fin de la campagne et vous constatez une réelle montée de la violence(…) Il y’a de quoi être inquiet. Nous sommes victimes de menace tous les jours. Les éléments de notre équipe sur le terrain sont aussi attaqués. Lorsqu’un ivoirien perd la vie du fait de ces violences, nous sommes tous interpellés « , a confié le candidat indépendant à « Abidjan.net ». 

Des propos qui ont fait réagir certaines personnes. Ainsi, on se demanderait si le seul candidat en lice pour affronter Alassane Ouattara ne serait pas tenté d’abandonner la compétition pour protéger ses partisans, qui sont ciblés par des individus qui leur reproche d’ignorer la désobéissance civile lancée par l’opposition.

Lire aussi:   KONÉ KOBALI (LIBRE PENSEUR) PARLE À KKB : «REMETS-TOI DE LA BONNE CÔTE DE L’HISTOIRE! SINON TU RISQUES DE DANSER SANS CONNAITRE LES JOIES DE L’INITIATION»

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here