Home Politique Présidentielle 2020: Un mouvement Pro Soro dénonce l’entêtement d’Alassane Ouattara à briguer...

Présidentielle 2020: Un mouvement Pro Soro dénonce l’entêtement d’Alassane Ouattara à briguer illégalement un 3eme mandat

Présidentielle 2020: Un mouvement Pro Soro dénonce l'entêtement d'Alassane Ouattara à briguer illégalement un 3eme mandat
Présidentielle 2020: Un mouvement Pro Soro dénonce l'entêtement d'Alassane Ouattara à briguer illégalement un 3eme mandat

Le 06 août 2020, jour précédent le 60è anniversaire de l’indépendance de la république de Côte d’Ivoire, s’adressant à la nation ivoirienne, le président Alassane Ouattara a reconsidéré sa décision de ne pas se porter une fois de plus candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Cette décision inattendue fait suite au décès du premier ministre Amadou Gon Coulibaly pourtant choisi par le RHDP, parti au pouvoir, comme son cheval de bataille pour succéder à Alassane Ouattara.

Dans le feu des manifestations de protestation lancées par l’opposition politique contre la candidature d’Alassane Ouattara, Ensemble avec Soro 2020, ES2020!, mouvement pro- Guillaume Soro ( ex-président du Parlement ivoirien actuellement en rupture de banc avec le RHDP) s’affiche comme l’une des organisations très actives sur le terrain de la contestation. Nous avons eu un entretien avec Jules Brou, 1er porte-parole du Conseil d’Orientation de ES2020! .

• Qu’est-ce qui justifie votre soutien à Guillaume Soro, aujourd’hui en exile en France ?

JULES BROU : Notre soutien à Guillaume Soro trouve largement sa justification dans le fait qu’il impulse et permet un engagement responsable pour l’affirmation de la démocratie en Côte d’Ivoire. Nous avons aujourd’hui une chance de sortir des modèles declinants sur le plan politique, face à un candidat sérieux et expérimenté en matière de gestion des affaires de l’État .

Un homme qui a déjà rassemblé toutes les forces vives de la nation. Ce pourquoi malgré l’exil auquel il fait face par la contrainte du régime dictatorial d’Alassane Ouattara, nous croyons en la candidature et en la victoire de Guillaume Soro, comme bon nombre de citoyens Ivoiriens. D’ailleurs, il est civilement suicidaire d’applaudir un régime, celui d’Alassane Ouattara en l’occurrence, quand les droits humains sont étouffés.

• Nous vous avons vus très actifs, vos camarades de lutte et vous, à Paris lors de la récente manifestation organisée par plusieurs alliances des partis de l’opposition et des leaders de la société civile. Quel bilan en faites-vous ?

Lire aussi:   Législatives 2016 à Gagnoa/Pascal Yoboué aux Baoulé de la sous-préfecture: «Le PDCI a connu des hauts et des bas. Mais Guikahué est resté fidèle. C’est un homme de parole»

JULES BROU : Le Bilan est positif ! Ayant été au cœur de l’organisation de cette manifestation historique pour dénoncer le viol de la Constitution ivoirienne , je suis témoin du fait que nous avons pu rassembler les Ivoiriens et les Ivoiriennes sans distinction, et nous avons la certitude que le mal de la Côte d’Ivoire est cette candidature illégitime et illégale d’Alassane Ouattara. Dans la diaspora ivoirienne, à travers le monde, les rassemblements populaires vont être répétés et amplifiés jusqu’au respect de la loi fondamentale par le régime moribond et impopulaire d’Alassane Ouattara. Nous pensons qu’il est grand temps de faire entendre la volonté du peuple souverain de Côte d’Ivoire. Il faut arrêter de faire souffrir les ivoiriens.

• Toujours est-il que dans cet environnement de tensions sociopolitiques. avec destructions de biens et pertes en vie humaine survenues dans plusieurs villes, Alassane Ouattara candidat du RHDP a déposé son dossier de candidature au siège de la Commission Électorale Indépendante le lundi 24 août , après sa cérémonie d’investissure tenue le samedi 22 au stade Félix Houphouët-Boigny . Que vous inspire cet acte ?

JULES BROU : Nous tenons à présenter nos condoléances aux familles des victimes de ces actes de barbarie et de ces violences inédites, et un prompt rétablissement à tous les blessés .

Que peut nous inspirer cet acte si ce n’est de la déception pour un homme venu tout droit du FMI, censé être un exemple de leadership qui aujourd’hui représente malheureusement la pratique de la politique obscène et versatile , oscillant au gré du vent , de ces intérêts personnels, au détriment des intérêts supérieurs de la Nation.

Lire aussi:   Les membres de la commission électorale passent à 16 avec l’attribution d’un 4e siège à l’opposition

Un Chef de l’État qui dit et se dédie, un président qui se renie publiquement le jour de la célébration du 60è anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, une date commémorative qui sert pourtant à rassembler le peuple ivoirien et les amis de la Côte d’ivoiriens dans le recueillement, les réjouissances et le souvenir de nos pères ayant combattu la colonisation. Vous savez que feu Amadou Gon Coulibaly était le candidat du RHDP. Avez-vous assisté à des manifestations de protestation ….. tous ses dégâts humains et matériels ? Non !

Alassane Ouattara avec cette candidature illégitime et illégal, la répression sanglante , des exclusions premeditees , le maintien en exil des principaux opposants, le retrait de la liste électorale, notamment Guillaume Kigbafori Soro, Laurent Gbagbo, Charles Ble Goudé ……des dizaines de leaders de l’opposition. Tous ces agissements révèlent bien la volonté et la détermination d’Alassane Ouattara à brûler la Côte d’Ivoire. Malheureusement, c’est le triste et amer constat que nous faisons aujourd’hui. Alassane Ouattara est dans une logique d’entêtement et de forcing politiques.

Nous regrettons le décès d’Amadou Gon Coulibaly. Par contre, quand Alassane Ouattara déclare que quatre mois lui sont insuffisants pour trouver une candidature de substitution, c’est une injure à l’intelligence politique non seulement des cadres du RHDP, mais aussi à la Côte d’Ivoire. Va-t-on dire que ses plus de 25 ans de lutte politique sont-ils un échec ? On ne doit plus faire confiance à un dirigeant qui a été incapable de préparer conséquemment la relève quels que soient les cas de force majeure.

• Votre mentor Soro Guillaume est cité comme un soutien au militaire putschistes ayant perpétré le coup d’État contre Ibrahima Boubakar. Soro serait même annoncé au Mali .

Lire aussi:   La grosse erreur commise par Alassane Ouattara pendant son discours

JULES BROU : Il n’en est rien du tout ! Guillauutme Soro n’a absolument rien à voir avec la situation déplorable qui prévaut en ce moment au Mali. Cependant Générations et Peuples solidaires (GPS force politique dirigée par Guillaume Soro, ndlr) incarne des valeurs qui , bien entendu, valent un soutien sans faille au peuple Malien. Nous espérons vivement que le Mali sortira de cette crise et que la volonté du peuple triomphera en définitive.

• Selon votre lecture des rapports de force, qu’est-ce qui justifie le refus de l’opposition d’accepter la candidature d’Alassane Ouattara à l’élection présidentielle d’octobre 2020 ?

JULES BROU : C’est un débat qui n’a absolument pas lieu d’être, en raison de la clarté de la Constitution Ivoirienne !

Les articles 183 et 55 empêchent catégoriquement Alassane Ouattara de briguer ce mandat que nous , opposition Ivoirienne significative , qualifions de trop . Nous sommes dans une posture justifiée et légitime, car nous défendons le socle de la souveraineté du peuple de Côte d’Ivoire, c’est-à-dire la Constitution.

Alassane Ouattara ne nous effraie guère. Ce n’est pas Guillaume Soro qu’il va espérer intimider par des déclarations incendiaires pareilles à celles qu’il a tenues le samedi 22 août face à ses quelques partisans conditionnés au stade Félix Houphouët-Boigny. Au mieux de sa forme politique, Ouattara ne valait même pas 40 % de l’électorat Ivoirien .

Pour le GPS et donc pour ES 2020! la position du peuple ivoirien est très claire, et sans équivoque. Nous résisterons contre cette dictature. Nous combattrons Ouattara et son clan politique qui sont conscients du fait qu’ils bafouent les lois de la république. Pour la démocratie, pour le bien de la Côte d’Ivoire, l’opposition ivoirienne les boutera du pouvoir d’État auquel ils s’accrochent désespérément.

Source: le courrier quotidien

1 COMMENT

  1. Un ex chef de guerre!!! Que fait il encore en liberté alors que les innocents sont à la CPI ????
    Ce jeune homme doit être condamné pour crime contre l’humanité comme tous les autres chefs rebelles (Est il particulier???).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here