Home Politique Présidentielle 2020: Alassane Ouattara annonce la réduction des bureaux de vote

Présidentielle 2020: Alassane Ouattara annonce la réduction des bureaux de vote

Présidentielle 2020: Alassane Ouattara annonce la réduction des bureaux de vote
Présidentielle 2020: Alassane Ouattara annonce la réduction des bureaux de vote

C’est à une offensive médiatique dans l’hexagone que se livre le Chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara. En effet, après le quotidien du soir, Le Monde, hier, le président ivoirien, candidat à un troisième mandat, selon son opposition, est de nouveau ce matin dans un autre journal français.

Dans cette interview accordée au Journal Du Dimanche (JDD), un hebdomadaire français, le chef de l’État ivoirien parle cette fois d’une des prérogatives de la Commission électorale indépendante (CEI). Celle du nombre de bureaux de vote. Et Alassane Ouattara apprend aux Ivoiriens que le nombre de bureaux de vote a été réduit passant de 22.000 à 10.000. « Nous avons réduit le nombre de bureaux de vote de 22.000 à 10.000. Les forces de l’ordre seront chargées de les surveiller », a-t-il affirmé. C’est visiblement pour lui, le moyen de garantir la bonne tenue des élections.

Lire aussi:   « Je tiens à rassurer nos populations qu’il n’y aura pas de guerre pré ou postélectorale » (Innocent Gnelbin)

Cette annonce du candidat-président suscite au moins deux observations : la première, c’est la question de l’indépendance de la CEI et la seconde, l’impact du mot d’ordre de désobéissance civile lancé par l’opposition sur l’organisation du scrutin.

En utilisant le « nous de majesté » pour annoncer en tant que président-candidat qu’il a réduit le nombre de bureaux de vote, Alassane Ouattara ne va pas échapper à la critique de l’ingérence dans les activités de la CEI. Le « i » comme « indépendante » qui est un adjectif qualificatif, consacre la séparation de la CEI de l’exécutif et des candidats. Une telle annonce faite par le président de la CEI, serait plus appropriée, car c’est son rôle, que quand elle vient d’un candidat-président. C’est du grain à moudre que Alassane Ouattara vient de donner à ses adversaires, qui n’ont cessé d’accuser la CEI de n’être indépendante que de nom.

Lire aussi:   Séka Séka Joseph, à propos de l’adhésion du Pit, parti de gauche au Rhdp: cette décision transcende les idéologies politiques

C’est le signe que la désobéissance civile lancée par l’opposition a obligé le pouvoir à prendre les choses en main au niveau de la CEI en lui ordonnant de réduire le nombre de bureau de vote pour faciliter la sécurisation du scrutin. Incontestablement, les actions de l’opposition pèsent sur le déroulement du scrutin malgré leurs minimisations par le pouvoir d’Abidjan qui selon le président Ouattara n’ont touché que 23 sous-préfectures sur 500 que compte la Côte d’Ivoire. 

Lire aussi:   Etats-Unis : Immense victoire pour Donald Trump à 8 jours du scrutin présidentiel

Par ailleurs, au plan technique, cette réduction aura à coup sûr, une répercussion sur le nombre d’électeurs par bureau de vote qui sera de taille plus grande.

C’est dire que les électeurs, s’ils sortent nombreux pour voter, auront du mal à retrouver leur lieu de vote habituel et vont passer plus de temps dans les rangs avant d’accomplir leur acte citoyen.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here