Home Politique PPA-CI de Gbagbo : voici la liste du nouveau « commando » installé

PPA-CI de Gbagbo : voici la liste du nouveau « commando » installé

PPA-CI de Gbagbo : voici la liste du nouveau
PPA-CI de Gbagbo : voici la liste du nouveau "commando" installé

La présentation des organes du Parti des peuples africains – Côte d’Ivoire, PPA-CI, nouveau parti de Gbagbo a eu lieu ce 25 octobre 2021.

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a officiellement lancé le dimanche 15 octobre 2021, sa nouvelle formation politique, le Parti des peuples africains – Côte d’Ivoire, le PPA-CI. « De gauche » et « panafricain », ce mouvement doit servir de rampe de lancement pour l’élection présidentielle de 2025.

Lire aussi:   Réinsertion socio-économique des réfugiés - Mariatou Koné mobilise les partenaires humanitaires à Genève .

L’ancien président a été élu à la tête de sa nouvelle formation dans la nuit de samedi à dimanche, devant près de 1 600 personnes réunies au Palais des congrès de l’hôtel Ivoire d’Abidjan, la capitale du pays. Plusieurs représentants politiques d’une douzaine de pays africains étaient également présents pour le congrès de lancement du parti.

Ce lundi 25 octobre 2021, le Parti des peuples africains – Côte d’Ivoire, le PPA-CI, le nouveau parti de Laurent Gbagbo s’est doté de nouvelles structures. Ainsi :

Lire aussi:   Laurent Gbagbo tente de desserrer l'étau et suscite la colère de certains militants de l'opposition, son appel à Hamed Bakayoko

Président du Conseil Stratégique et Politique : Assoa Adou – Officiel
Président Exécutif : Hubert Oulaye
Porte-parole du parti : Justin Koné Katinan
Porte-parole adjoint du Parti : Maître Habiba Toure
Secrétaire Général : Damana Adia Pickass

Il est noté que les responsables des autres organes du Parti PPA-CI ainsi que les membres du Secrétariat Général seront nommés plus tard.

Le lancement de cette nouvelle offre politique signe le retour au premier plan de l’ancien homme fort du pays. Arrêté en 2001, l’ancien président était accusé de crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011. Des charges pour lesquelles il a été définitivement acquitté le 30 mars dernier par la Cour pénale internationale.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Tirs attendus au camp d’Agban, la gendarmerie donne les raisons

Source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here