Home Politique Plainte de Michel Gbagbo contre Soro: Mamadou Traoré situe les responsabilités

Plainte de Michel Gbagbo contre Soro: Mamadou Traoré situe les responsabilités

Plainte de Michel Gbagbo contre Soro: Mamadou Traoré situe les responsabilités
Plainte de Michel Gbagbo contre Soro: Mamadou Traoré situe les responsabilités

Dans l’affaire concernant la plainte de Michel Gbagbo, fils de l’ancien président Laurent Gbagbo, contre Soro Guillaume Kigbafori, ancien secrétaire général des forces nouvelles et ancien premier ministre ivoirien, Mamadou Traoré, l’un des  » lieutenants  » de Soro a délivré une tribune dans laquelle il décharge Soro de toute responsabilité.

Dernièrement, la question de comparution de l’ancien Président du Parlement ivoirien Soro Guillaume Kigbafori devant les tribunaux français pour maltraitance de Michel Gbagbo au soir de la crise militaire de 2011, revient avec insistance sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:   RHDP: Ils vantent les qualités d'Hamed Bakayoko mais font le contraire

Mamadou Traoré,  » lieutenant  » de Soro Guillaume Kigbafori a tenu à faire des clarifications sur cette question en donnant des éléments de réponse à ceux qui lui rappellent cela avec un ton moqueur sans cesse, notamment les activistes proches du parti au pouvoir le Rhdp.

Dans sa tribune de ce lundi 18 octobre 2021, Mamadou Traoré a tenu a préciser avant tout que durant les faits, Soro Guillaume était le 1er Ministre et le Ministre de la défense de l’actuel chef de l’État. Laissant ainsi comprendre que l’armée qui a capturé et maltraité le fils de l’ancien Président Laurent Gbagbo à l’époque s’appelait FRCI (Forces Républicaine de Côte d’Ivoire), force créée par décret et signé du Président de la République élu de l’époque, par conséquent sous son commandement.

Lire aussi:   Politique nationale : « le président ivoirien, Alassane Ouattara se sent seul », selon un proche

« C’est sous ses ordres ( Président à l’époque ) que l’offensive des Frci a eu lieu et Michel Gbagbo capturé puis déporté à Bouna », a-t-il précisé sur sa page Facebook.

Pour Mamadou Traoré, son leader aujourd’hui en exil Soro Guillaume Kigbafori n’était que le commandant en chef des FAFN, force qui n’existait plus après la création par décret des FRCI par le Président de la République. « Guillaume Soro, en tant que Ministre de la défense n’était qu’un administratif, quelqu’un à qui le Chef de l’État de l’époque avait délégué une partie de son pouvoir militaire », a martelé Mamadou Traoré terminant pour dire que dans l’affaire liée à la plainte de Michel Gbagbo,  » Guillaume Soro est visé mais pas concerné.  »

Lire aussi:   RDR : Henriette Diabaté nomme 33 vice-présidents et 3 secrétaires généraux délégués

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here