Home Politique Ouattara Alassane en colère : « vous devez arrêter d’imposer les normes de...

Ouattara Alassane en colère : « vous devez arrêter d’imposer les normes de l’occident aux africains. »

Ouattara Alassane en colère :
Ouattara Alassane en colère : "vous devez arrêter d'imposer les normes de l'occident aux africains."

Le président Ouattara s’est exprimé aux micros des journalistes occidentaux après son vote à ste marie , dans la commune de Cocody.

Face aux questions des journalistes , le président de la République a semblé être agacé.

Il a donc tenu à rappeler le sens de sa candidature à cette élection présidentielle qui a déjà fait plusieurs morts avant même le jour du vote.

 » vous devez arrêter d’imposer les normes de l’occident aux africains. Nous sommes suffisamment majeurs pour gérer nos pays en fonction de nos objectifs. » a martelé le président Ouattara avec un ton martial.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Depuis Attécoubé, Lorougnon appelle à la mobilisation et martèle «le temps de la peur est terminé et nous devons faire face à nos responsabilités»

 Dans sa lancée, le candidat du RHDP a rappelé son sacrifice pour ces élections qu’il lie à la stabilité du pays.

  » La Côte d’Ivoire est un pays qui est sorti de crise et qui a besoin de stabilité et c’est au nom de cette stabilité que j’ai personnellement décidé de me présenter au mandat auquel j’avais renoncé. Donc ça suffit comme ça. » a plaidé le président Ouattara, qui a semblé désapprouvé une question du journaliste français.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Mamadou Traoré, proche de Soro auditionné à la préfecture de police «on m'a convoqué pour m'entendre sur des on dit, il paraît que»

 C’est donc un chef d’État menaçant que cette vidéo a laissé entrevoir.

 Qu’est ce qui a bien pu se passer pour que le chef d’État ivoirien, notoirement connu pour un langage mesuré, a pu « attaquer » l’attitude de ces journalistes ?

 Notons néanmoins que l’élection présidentielle actuelle aurait été l’élection qui a fait plus de mort avant même le jour de vote. Les chiffres officiels parlent de 30 morts quand l’opposition estime à 70 le nombre réel.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Grand-Bassam, 4ème session de l'IESD, l'institutionnalisation de la mission de la paix en Afrique au centre des débats

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here