Home Politique Où se cache Guillaume Soro en Europe ? Jeune Afrique fait des...

Où se cache Guillaume Soro en Europe ? Jeune Afrique fait des révélations

Où se cache Guillaume Soro en Europe ? Jeune Afrique fait des révélations
Où se cache Guillaume Soro en Europe ? Jeune Afrique fait des révélations

L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro est accusé de complot, de tentative de coup d’État ou de déstabilisation et vit désormais en exil. Jeune Afrique à travers une enquête révèle, où il se dissimule et dans lesquels des pays européens.

A en croire le journal panafricain Jeune Afrique, l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, après son retour manqué en Côte d’ivoire le lundi 23 décembre 2019 et un mandat d’arrêt transmis aux autorités françaises par Abidjan le samedi 21 novembre 2020 auquel la France jusque là n’a répondu, il serait entre la France, la Belgique et la Turquie.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Mabri Toikeusse de plus en plus isolé pour avoir annoncé sa candidature à la présidentielle de 2020, le Mouvement « 2020, RHDP D'ABORD » créé

« Si la France n’a toujours pas répondu au mandat d’arrêt transis par Abidjan en novembre 2020, elle a rapidement fait comprendre à l’ancien président de l’Assemblée qu’il n’est plus le bienvenu. Soro avait pris ses quartiers à Paris depuis son retour manqué en Côte d’ivoire fin 2019. Insaisissable, il circule désormais entre Bruxelles, Genève, la Turquie et la capitale française. », dévoile le magazine panafricain.

Et au magazine d’indiquer qu’un petit nombre de fidèle est le seul contacté de l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume kigbafori Soro. »Seule une poignée de fidèles, avec lesquels il échange par message et visioconférence savent où il se trouve. D’ordinaire prolixe sur les réseaux, Soro se fait aujourd’hui discret. », annonce-t-il en faisant des suppositions sur cette attitude discrète.

Lire aussi:   Législatives 2016: Euphrasie Yao soutient les femmes retenues

« À 49 ans, Guillaume Soro a repris le maquis. Condamné en avril 2020 à vingt ans de prison pour recel de détournement de deniers publics, puis à la prison à vie pour tentative d’atteinte à la sûreté de l’État et complot. Diffusion de fausses nouvelles et troubles à l’ordre public en avril 2021. L’ancien chef de la rébellion des Forces nouvelles(FN) a vécu en quelques mois une brutale descente aux enfer. », signale le magazine panafricain Jeune Afrique.

Lire aussi:   Burkina : Blaise Compaoré toujours sous le coup d’un mandat d’arrêt (Procureur)

Operanewsapp

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here