Home Politique « On va les tuer beaucoup » : Quand Hamed Bakayoko menaçait...

« On va les tuer beaucoup » : Quand Hamed Bakayoko menaçait sous Gbagbo

« On va les tuer beaucoup » : Quand Hamed Bakayoko menaçait sous Gbagbo
« On va les tuer beaucoup » : Quand Hamed Bakayoko menaçait sous Gbagbo

25 juin 2005, à l’immeuble Caistab, devant les « Amazones mobilisées pour ADO », Hamed Bakayoko, alors ministre des NTIC sous le régime de Laurent Gbagbo déclarait : « Qui sont-ils pour nous faire peur ?

Les moments qui arrivent sont des moments très graves. Nous allons engager le combat pour libérer Abidjan de la dictature et du fascisme. Nous allons engager le combat pour la libération d’Abidjan ». 2 juillet 2005, stade Robert Champroux de Marcory, en tenue Dozo et après avoir exécuté des séances de pompes.

Lire aussi:   La coalition au pouvoir engage 248 candidats pour une «majorité écrasante» aux législatives du 18 décembre

« Après avoir libéré le nord de la dictature de Laurent Gbagbo (allusion à la rébellion de Guillaume Soro, ndlr), nous allons bientôt libérer Abidjan…Désormais s’ils nous tuent, on va les tuer beaucoup…», Hamed Bakayoko.

Mais bon ! Aujourd’hui. « Quand on aime son pays, quelque soit la position que l’on occupe, opposition ou pouvoir, on ne le menace pas », a déclaré le 19 septembre 2020, Hamed Bakayoko. NB : Nous serons là pour vous tendre votre propre miroir. Ni haine, ni vengeance… les faits rien que les faits.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Perquisition des domiciles par des gendarmes dans la région du Gbèkè (Centre), des fusils et munitions saisis

Source: afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here