Home Politique Nouveau parti de Gbagbo: un proche de Boga Sako rejoint l’ancien président

Nouveau parti de Gbagbo: un proche de Boga Sako rejoint l’ancien président

Nouveau parti de Gbagbo: un proche de Boga Sako rejoint l'ancien président
Nouveau parti de Gbagbo: un proche de Boga Sako rejoint l'ancien président

Akessé Briga Germain, représentant de la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’homme et de la vie politique (FIDHOP) en Suisse a décidé de rejoindre le parti en création du président Laurent Gbagbo.

Ce désormais ex collaborateur de Boga Sako Gervais l’a fait savoir par une lettre de démission datant du 9 octobre 2021. « Après plusieurs jours de réflexion, je viens vers vous en ce jour à travers ce courrier vous présenter ma démission au poste de Président de la représentation FIDHOP Suisse, poste que j’occupe depuis le samedi 30 novembre 2013 », a-t-il écrit.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: « Demain il peut avoir une alliance entre le FPI et le PDCI», affirme Affi N’guessan

Puis d’indiquer, avoir “malheureusement” constaté “un fossé” qui s’est installé entre son ancien patron et le président Gbagbo à travers les déclarations de Boga Sako depuis le retrait de la FIDHOP de la coalition EDS et son refus d’intégrer le nouveau parti du Président Gbagbo. « Je puis dire que je respecte votre. position dont certains arguments sont nobles. J’aimerais donc à ce niveau de ma lettre signifier que pour moi, le président Laurent Gbagbo demeure mon référent politique et je compte prendre toute ma place au sein de ce parti. C’est pourquoi, au vu de tout ce que j’ai mentionné plus haut, je me vois dans l’obligation de présenter ma démission car mon appartenance simultanée à ces deux organisations poseront un conflit de compétence », a ajouté M Akessé Briga Germain.

Lire aussi:   L’ancienne résidence d’Houphouët-Boigny, future résidence présidentielle officielle.

Dr Gervais Boga Sako avait décidé de se consacrer à la réconciliation. Pour cela, il a annoncé sa démission de son poste de 5ème vice-président chargé des questions de démocratie et des Droits de l’homme de la coalition Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS). Il l’avait annoncé le 21 août 2021, lors d’une conférence à Abidjan. Et depuis, ses déclarations sont moins appréciées par les Gbagbo ou Rien (GOR) surtout celle du 25 septembre dernier, lors du lancement de Mouvement Générations Capables (MGC) où il déclarait que le président Gbagbo avait anéanti les espoirs d’unification de l’opposition politique ivoirienne et de la réconciliation de la Côte d’lvoire. Ceci, dès l’atterrissage du vol qui le ramenait de la CPl, le jeudi 17 juin 2021.

Lire aussi:   Affi N’Guessan cogne fort le camp Sangaré : « Gbagbo n’est plus actif, il faut poursuivre le processus, avec de nouveaux hommes »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here