Home Politique « Non, Ouattara n’est pas affaibli. Il demeure le maître du jeu....

« Non, Ouattara n’est pas affaibli. Il demeure le maître du jeu. Il reste fort et puissant »

« Non, Ouattara n’est pas affaibli. Il demeure le maître du jeu. Il reste fort et puissant »
« Non, Ouattara n’est pas affaibli. Il demeure le maître du jeu. Il reste fort et puissant »

« Ouattara demeure le maître du jeu », malgré la maladie de Gon et les attaques contre Hamed Bakayoko, il continue de régner en maître absolu.

Alors qu’on pensait que le divorce avec Soro, la maladie de Gon Coulibaly et la désignation d’Hamed Bakayoko par deux journalistes étrangers comme le parrain de la drogue en Afrique de l’Ouest l’avaient affaibli, Dramane Ouattara continue de régner en maître absolu.

La preuve, il vient d’accorder une semaine supplémentaire pour l’enrôlement et nous avons aussitôt applaudi comme si c’était le rôle qui nous convenait le mieux. La preuve, il a décidé que personne ne devrait sortir d’Abidjan jusqu’au 15 juillet alors que les siens sont autorisés à faire campagne partout avec les moyens de l’État et nous avons acquiescé.
Un peu plus tôt, il avait dit que le débat sur la composition de la commission électorale était clos et l’opposition n’avait rien tenté pour le contraindre à changer d’avis.

Lire aussi:   Alassane Ouattara offre une ambulance flambant neuve au CSU de Dimbokro

Que des soldats soient tués au Nord du pays, que des biens et des vies humaines soient emportés à Abidjan par des eaux en furie, cela le laisse de marbre. Aucune visite sur les lieux, aucun mot de compassion de sa part et il n’y a personne pour l’inquiéter.

Demain, quand ce monsieur trichera à la présidentielle, quand il affirmera que son parti a gagné, je parie qu’il n’y aura plus personne pour protester parce que nous avons pris l’habitude de le laisser faire comme bon lui semble.
Non, Ouattara n’est pas affaibli. Il demeure le maître du jeu. Il reste fort et puissant. Une force et une puissance qui lui viennent de notre peur, de nos divisions et de notre manque de patriotisme.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: ce que Ouattara ne pardonne pas à Duncan, remonter au jeudi 2 juillet 2020

Pendant que l’imposteur dicte et impose sa volonté, nous sommes là à discuter de quand Gbagbo va rentrer comme si nous ne pouvions rien entreprendre sans l’ancien président. Yako, Côte d’Ivoire !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here