Home Politique « Ne brûlez pas le pays », un proche de Soro prévient les cadres...

« Ne brûlez pas le pays », un proche de Soro prévient les cadres du nord

"Ne brûlez pas le pays", un proche de Soro prévient les cadres du nord

Devant le projet de création de l’Union des élus et cadres du Grand Nord (UGN), El Hadj Mamadou Traoré, un proche de Guillaume Soro, appelle les cadres de cette région du pays à ne « pas brûler le pays ».

Union des cadres du Grand Nord : L’appel d’un proche de Guillaume Soro

L’Union des élus et cadres du Grand Nord (UGN) devrait voir le jour à la suite d’une assemblée générale constitutive prévue à Korhogo les 12 et 13 novembre 2021. Une réunion a eu lieu récemment eu lieu en présence de cadres du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix). Ces cadres issus du nord de la Côte d’Ivoire entendent unir leurs forces et leurs énergies pour l’amélioration des conditions de vie des populations et la valorisation des us et coutumes de la région.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo a-t-elle vraiment été privée de visite en prison pour Noël ?

El Hadj Mamadou Traoré, l’un des fidèles lieutenants de Guillaume Kigbafori Soro, a dénoncé ce projet. « A tous ces initiateurs de l’Union des élus et cadres du nord, ne brûlez pas le pays », a-t-il écrit sur sa page Facebook », a-t-il ajouté. Il a également fait savoir que Guillaume Soro et les soroistes ne veulent pas de cette union, car « ils trouvent que c’est dangereux, très dangereux pour la cohésion sociale et la réconciliation nationale ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Daniel Kablan Duncan, est-il le parrain du Forum des Houphouëtistes ?

Bien avant El Hadj Mamadou Traoré, les jeunes cadres du Woroba ont promis leur position sur le projet de création de l’UGN le vendredi 15 octobre 2021. « Face aux nombreux débats, quelques fois contradictoires, soulevés par la question de la création de l’Union du Grand Nord (UGN) nous, jeunes cadres du Woroba, pendant deux jours, nous sommes réunis en comité ad’hoc, pour mener des réflexions sur ce projet et donner notre position sur ce qui se dessine comme une grave crise qui, si l’on n’y prend garde, pourrait saper les fondations de la nation ivoirienne en construction », a déclaré Soumahoro Vamouessa au nom du comité de réflexion ad’hoc.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Nominations au sein de l'armée et de la Gendarmerie, ADO hisse Wattao à la tête de la Garde Républicaine
Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here