HomePolitiqueNabo Clément à ses parents : « Je n’ai pas de problème avec...

Nabo Clément à ses parents : « Je n’ai pas de problème avec le Président Alassane Ouattara »

Nabo Clément à ses parents :
Nabo Clément à ses parents : "Je n'ai pas de problème avec le Président Alassane Ouattara"

Absent à San Pedro depuis un moment, c’est dans la ferveur et la liesse populaire que le Sénateur Nabo Clément, ancien maire de la commune de San Pedro a été accueilli le vendredi 08 Janvier dernier dans la seconde ville portuaire de Côte d’Ivoire.

Après avoir communié avec les populations de San Pedro qui lui ont réservé un accueil des plus chaleureux, l’ancien ministre des Eaux et Forêts s’est rendu le lendemain, samedi 09 Janvier 2020 au siège de la Chefferie traditionnelle Kroumen sise au quartier Seweke 2.

Leur présenter ses vœux de santé, de prospérité et de bonheur pour l’année 2021, tel était l’objectif de ces retrouvailles qui se sont déroulés dans une ambiance bon enfant. Nabo Clément, très heureux de retrouver les siens, leur a offert une importante somme d’argent, des vivres et de la boisson en guise de »Bonne année ».

Il a profité de ce moment de retrouvailles avec ses parents pour leur annoncer sa candidature aux prochaines élections législatives dans la commune de San Pedro et demander leur soutien.

«Je suis venu vous dire que je suis candidat. Et je suis venu vous confier cette candidature. Je vous demande de me soutenir. Je demande à tout le peuple Krou,

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Ouattara et Soro se sont parlés à la demande de ce dernier

à toute la population de San Pedro de me soutenir », a t-il souhaité.

Si la candidature du Sénateur Nabo Clément a été saluée par les siens et adoubée par ceux-ci, l’ancien député de la commune de San Pedro a profité de l’occasion pour revenir sur ce qui a motivé son départ du RHDP, Rassemblement pour des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix et du RDR, Rassemblement Des Républicains, parti politique dont il fut le précurseur à San Pedro et des relations qu’il entretient avec le Président de la République, Alassane Ouattara.

« Je n’ai pas de problème avec le Président de la République Alassane Ouattara avec qui je continue d’avoir de bons rapports », a t-il précisé.

« Il m’appelle affectueusement neveu et moi je l’appelle tonton. Il n’y a pas de problème entre nous. Je suis parti du RHDP parce que j’ai été frustré. Et je ne suis pas content. C’est normal qu’un fils dise à son père qu’il n’est pas content ! C’est moi qui ai créé le RDR à San Pedro. Ici à San Pedro,le RDR est mon bébé. J’ai donné ma poitrine ici à San Pedro pour le RDR et pour que le peuple Kroumen puisse accepter le Président Alassane Ouattara. Et regardez comment j’ai été payé! C’est cette ingratitude et la frustration dont j’ai été objet qui ont été à la base de mon départ du RHDP », a rappelé Nabo Bouéka Clément.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Voici ce que réserve Alassane Ouattara à Bédié, Gbagbo et Soro

Poursuivant, celui-ci a levé un coin de voile sur les dernières élections municipales et présidentielles.

« On m’a volé ma victoire. Vous avez massivement voté pour moi. Mais ma victoire m’a été volée. Au moment opportun je viendrai vous dire merci pour tout ce que vous avez fait et continuerez de faire pour moi et pour San Pedro (…) Le Président Alassane Ouattara a souhaité que je vienne faire campagne pour lui à San Pedro. Mais je ne l’ai pas fait parce qu’il fallait donner un signal fort aux populations. C’est à moi qu’on aurait dû remettre les 150 millions de francs CFA et les véhicules pour battre la campagne du Président. J’ai subi trop de frustrations au RHDP. C’est pour toutes ces raisons que je suis parti. Sinon je n’ai aucun problème avec le Président Alassane Ouattara qui est mon oncle », a révélé Nabo Clément avant d’appeler à l’union de tous les fils et filles de la région de San Pedro pour le développement de celle-ci.

Lire aussi:   Affi réagit au discours d’investiture de Ouattara : « c’est dans les urnes que les Ivoiriens trancheront et lui infligeront un KO debout »

« Tu aimes Nabo, tu ne l’aimes pas, ce que Dieu aura décidé qu’il devienne, c’est ce qu’il deviendra (…) Notre région a des problèmes. Je vous demande pardon. Voyez comment les autres régions se développent. Vivez en symbiose. San Pedro est pour tout le monde. C’est ce que le président Houphouët Boigny », a recommandé le sénateur Clément Nabo.

Nemlin Gouet Pierre, chef central de San Pedro, Mané Béné Maxime, chef du village de San Pedro, Nemlin Joachim, président des jeunes autochtones et Mme Adèle Essy Djiro, porte-parole des femmes, ont traduit les remerciements et les bénédictions des populations au ministre Nabo Clément.