Home Politique Ministère de l’enseignement supérieur en Côte-d’Ivoire: Mabri défié, une grève largement suivie

Ministère de l’enseignement supérieur en Côte-d’Ivoire: Mabri défié, une grève largement suivie

Ministère de l’enseignement supérieur en Côte-d’Ivoire: Mabri défié, une grève largement suivie
Ministère de l’enseignement supérieur en Côte-d’Ivoire: Mabri défié, une grève largement suivie

Ministère de l’enseignement supérieur en Côte-d’Ivoire: Mabri défié, une grève largement suivie

Par Connectionivoirienne

Un préavis de grève avait été déposé la semaine dernière par l’un des syndicats du ministère de l’enseignement supérieur. Selon son secrétaire général M. Zoulou, jusqu’à hier, à la fermeture, ni le ministre, ni ses collaborateurs directs n’ont daigné donné une suite à leur préavis. Ce n’est qu’après 18h, toujours selon M. Zoulou qu’un conseiller technique du ministre a appelé pour le rencontrer en tête-à-tête. Il y aurait opposé une fin de non recevoir eu égard à la forme de l’invitation qu’il a assimilé à du mépris et à un refus de conciliation.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Ministère de l'enseignement supérieur, des agents administratifs lancent un préavis de grève de deux semaines, voici ce qu'ils exigent de Mabri

Le mot d’ordre de grève a donc été mis à exécution et depuis ce matin, il régnerait un silence de cimetière au cabinet.
Faisant le point à la mi-journée, les organisateurs ont annoncé des chiffres allant de 25% à 100% de respect du mot d’ordre. Cette grève n’est pas la première du genre puisqu’un mouvement similaire a été observé sous Ly Ramata. Il n’avait pas fait bouger le dossier et Ly Ramata a quitté la tête du département.

Lire aussi:   Yopougon/ Rencontre des instances du Pdci et la liste Rhdp Zié Coulibaly : « Le Pdci autour de Kafana va donner un score écrasant au Rhdp »

Selon les agents, ce sont des milliards de FCFA qui sont engrangés chaque année par les différentes prestations du ministère. Pour eux, la question des primes trimestrielles ne devraient pas se poser d’autant plus que le ministre Mabri Toikeusse avait rassuré toute la direction centrale à son arrivée. Or, il ferait maintenant volte-face au moment de s’exécuter d’où la colère des syndicats qui grognent depuis des semaines.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Dialogue CEI, Gon aux acteurs «Il faut sortir définitivement des violences électorales issues des querelles politiciennes plus que de la défaillance du système électoral»

Il semble que le ministre n’a pas pour l’instant l’oreille tendue du côté de ses agents, préoccupé par la promotion du Rhdp et la question de sa candidature à la présidentielle 2020.
De leur côté, les agents de disent prêts à aller à une grève illimitée si rien n’est fait dans les prochaines heures.

SD à Abidjan
[email protected]

Source: Connexion ivoirienne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here