Home Politique Militaires détenus: Gbagbo répond au gouvernement

Militaires détenus: Gbagbo répond au gouvernement

Militaires détenus: Gbagbo répond au gouvernement
Militaires détenus: Gbagbo répond au gouvernement

Le jeudi 2 décembre 2021, Laurent Gbagbo a reçu les populations Akyé, Gwa et Agni de la région de la Mé. Au cours de la rencontre, le président du PPA-CI est revenu sur la détention des militaires dans les geôles de l’État. A l’en croire, on ne devrait plus assister à une telle polémique dans la mesure où ces militaires ont joué leur rôle régalien pendant ces 10 années de crise, informe News Hub Creator.

« Il y a des gens qui veulent développer de fausses polémiques sur ma demande de libération des prisonniers politiques. Je ne les comprends pas où bien je les comprends trop, enfin ! Une crise éclate, depuis 2001, une rébellion s’attaque à la Côte d’Ivoire. Et vous voulez que les militaires restent les bras croisés ? Quel est leur travail ? C’est de défendre les Institutions », a-t-il déclaré.

Puis de poursuivre : « Je me rappelle, j’étais à Mama, quand on m’a appelé pour me dire que des gens avaient pris la radio et la télévision. Ils m’ont réveillé la nuit vers 2 heures du matin. J’ai parlé avec eux et ils m’ont dit : “Président, il n’y a pas de problème. Nous sommes sur le terrain avec les policiers, les gendarmes et les militaires. Je leur ai dit : “bon,.moi je vais dormir, si vous finissez, vous me rappelez (Rires dans la salle). Quand ils ont fini, ils m’ont rappelé pour me dire qu’ils ont fini. Je lui dit “félicitations”. C’était en 2001. En septembre 2002, je suis en Italie. Et là, ça duré jusqu’en 2011. Les militaires ont fait le travail pour lequel ils ont été choisis. C’est-à-dire qu’ils ont défendu la Côte d’Ivoire ».

« Quand j’étais à la CPI, il y a eu des témoins militaires, des officiers. Aucun ne m’a accusé. Aucun n’a dit que j’ai donné l’ordre d’aller tuer des gens. Ils font leur travail. Ou ils sont vaincus, ou ils sont vainqueurs. Tous les généraux qui sont passés à la barre, à La Haye, malgré leur statut de témoin à charge, ils m’ont défendu. Alors d’où ça sort qu’ils soient encore en prison ? », a interrogé M Gbagbo.

Puis de conclure : « C’est qu’on avait d’autres raisons de les mettre en prison. Dès l’instant que j’ai été libéré, eux, ils n’ont plus de raison d’être en prison. Si c’est pour cette crise qu’ils ont été arrêtés, dès l’instant où moi je suis libéré, ils n’ont plus raison d’être en prison. C’est une logique élémentaire sauf si on a d’autres idées d’amputer l’armée de ses meilleurs éléments par exemple. Nous sommes dans une situation incongrue, loufoque où le donneur d’ordre est libre et les exécutant sont en prison. Celui qui fait une autre interprétation ne comprend rien ».

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here