Home Politique Mesures sanitaires à l’aéroport d’Abidjan : un cadre de l’opposition dénonce «...

Mesures sanitaires à l’aéroport d’Abidjan : un cadre de l’opposition dénonce « un cafouillage au ministère de la santé »

Mesures sanitaires à l’aéroport d’Abidjan : un cadre de l’opposition dénonce « un cafouillage au ministère de la santé »
Mesures sanitaires à l’aéroport d’Abidjan : un cadre de l’opposition dénonce « un cafouillage au ministère de la santé »

Suites aux nouvelles mesures instituées à l’aéroport d’Abidjan par le Ministère de la santé, Jean Bonin s’est prononcé ce 10 septembre 2020.

Il y a actuellement un cafouillage au ministère de la santé qui frise l’incompétence.

Les compagnies aériennes, les agences de voyages et les voyageurs sont pris en otage et ne savent plus à quel saint se vouer.

Ce mercredi 9 septembre, le ministère de la santé a publié sur sa page Facebook officielle de nouvelles mesures relatives à la lutte contre la COVID19 pour les voyageurs au départ et à l’arrivée de l’aéroport d’Abidjan.

Celles-ci, font obligation aux voyageurs d’avoir à payer 2000 F pour une déclaration de voyage et 48 000F pour le test de dépistage.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Pour Didier Drogba, la miss Tara Gueye représente la richesse de la diversité culturelle ivoirienne

Soit dit en passant, aucune période transitoire n’est prévue. Les nouvelles mesures qui n’avaient pourtant pas été préalablement annoncées pour prévenir les voyageurs s’appliquent immédiatement. Quel irrespect pour les voyageurs !

Pourquoi devraient-ils payer 2000 F juste pour une simple déclaration en ligne ? De même, pourquoi devraient-ils payer un test de dépistage qui coûte 48 000 F alors que le gouvernement a annoncé urbi et orbi qu’il avait ouvert des centres de dépistages gratuits un peu partout en Côte d’Ivoire.

Enfin, quel est l’intérêt d’obliger les voyageurs au départ d’Abidjan d’avoir à effectuer un test alors que certains pays, comme la France, n’obligent pas les voyageurs au départ de la Côte d’Ivoire à se soumettre à un tel test pour être admis sur leur territoire ? Pourquoi vouloir être plus royaliste que le roi ?

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Didier Drogba devient Ambassadeur de la marque Suisse Richard Mille

Le plus surréaliste de tout cela c’est que quelques heures après la publication sur le site du ministère de la santé des nouvelles mesures précitées, une autre publication du même ministère annonce que la mise en vigueur desdites mesures est reportée à une date ultérieure. Ultérieure ?!!! Manifestation, tout laisse croire qu’il y a eu de l’impréparation et de la précipitation de la part de ce ministère dans la gestion de cet important dossier.

La question des voyages à l’étranger et des flux de populations intéresse également le ministère des transports. Comment se fait-il que ce ministère n’ait pas été associé à la décision alors qu’il a sous sa responsabilité la gestion administrative des aéroports du pays ? Y a t il un malaise ou un conflit de compétence entre ces deux ministères ?

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Dialogue politique, le MVCI de Sekongo « l'initiative du Gouvernement pêche dangereusement par sa non-inclusivité »

Je ne veux pas avoir la prétention de donner des leçons au ministère de la santé mais tout de même ! Des publications sont faites sur sa page Facebook officielle pour annoncer des mesures restrictives des libertés, d’aller et venir, sans que celles-ci ne soient adossées à un décret ou ne serait-ce qu’un simple arrêté qui leur donnerait un minimum de légalité et de force obligatoire. Désolé de le dire mais ce n’est pas ainsi que fonctionne une administration organisée dans un pays sérieux.

Source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here