Home Politique Même à La Haye, on ne tombe pas d’accord pour Abobo

Même à La Haye, on ne tombe pas d’accord pour Abobo

Procès à la CPI
Les journaux parlent de l’audience d’hier à la CPI et de la colère du juge-président : «Hier, à la CPI, le juge-président craque en plein procès», titre à la Une Soir Info. Selon lui la pression de l’audience du jeudi a amené le juge à demander que les parties puissent libérer le troisième témoin déjà ce vendredi dans l’après-midi. Le juge aurait craqué face au témoignage émouvant du témoin P190 et de l’attitude des avocats de Gbagbo.
Et L’Expression d’ajouter que «le juge fâché contre les avocats de Gbagbo. Les raisons, c’est que les avocats donnent le titre de président à Laurent Gbagbo. Par conséquent le juge, en attendant de consulter ses collègues, a demander à la Défense d’arrêter d’appeler Gbagbo  »président » parce que cela prête à confusion. C’est ce qui fait la Une de Le Patriote également. «Le juge aux avocats de Gbagbo : je vous interdis de l’appeler président».
C’est pourquoi d’ailleurs L’inter titre : «Hier, à la CPI : l’appellation  »président Gbagbo est interdite». Le journal livre la réaction de Me Altit.

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here