Home Politique Marwane à propos de Soro: « S’il était resté au RHDP, il aurait...

Marwane à propos de Soro: « S’il était resté au RHDP, il aurait aujourd’hui un boulevard devant lui »

Marwane à propos de Soro:
Marwane à propos de Soro: "S’il était resté au RHDP, il aurait aujourd'hui un boulevard devant lui"

Le président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara a accordé une interview à Jeune Afrique disponible dans les kiosques à journaux ce lundi 27 septembre. Dans le commentaire qu’il fait de la situation politique du pays, Marwane Ben Yahmed revient sur le cas Guillaume Soro.

Depuis son retour manqué en Côte d’Ivoire le 23 décembre 2019, le leader de Générations et Peuples Solidaires Guillaume Soro, vit désormais loin de son pays. L’ancien président de l’Assemblée Nationale ivoirienne a même été condamné en juin dernier à la prison à perpétuité. À ce jour, les choses restent toujours compliquées pour celui qui a pourtant été un allié d’Alassane Ouattara.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : année marathon pour Ouattara

Pour le directeur de publication de Jeune Afrique, cette situation aurait pu être évitée et Guillaume Soro aurait pu poursuivre sa grande ascension politique s’il avait été patient. « Quant à Guillaume Soro, l’ancien chef rebelle devenu président de l’Assemblée nationale désormais en rupture de ban, il poursuit son exil mystérieux. Sans doute, s’interroge-t-il sur les vicissitudes du destin : s’il avait fait preuve de patience et était resté au RHDP, il aurait aujourd’hui un boulevard devant lui dans la course à la succession de Ouattara », soutient Marwane.

Lire aussi:   Depuis l'exil, Soro accuse : « On demande à mes frères de me renier pour recouvrer la liberté »

Le président Alassane Ouattara aurait-il pu choisir Guillaume Soro à la mort d’Amadou Gon Coulibaly en 2020 ? Ou même, n’eût été la rupture, Guillaume Soro aurait-il pu être le candidat d’Alassane Ouattara en 2020 ? Difficile de le savoir. Une chose est sûre. S’affirmant comme un homme de gauche, Guillaume Soro a eu pas mal de difficultés à occuper les devants de la scène politique au sein de l’ancien RDR.

Cependant, après le congrès de 2017, il avait été nommé vice-président du Rassemblement des républicains. Mais, le 08 février 2019, lorsque le projet de RHDP tend à se formaliser et que Guillaume Soro est invité à clarifier sa position, le natif de Ferkessédougou décide de rendre le tablier du perchoir de l’Assemblée Nationale. Guillaume Soro disait laisser le tabouret pour aller à la conquête du fauteuil présidentiel.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Mutinerie, le Gouvernement dénombre 4 morts et 9 blessés et annonce un rapport pour établir les dégâts matériels

Malheureusement pour l’ancien syndicaliste, depuis cet épisode, sa fulgurante ascension politique a pris du plomb dans l’aile. Depuis, certains de ses collaborateurs ont fait défection et ont rejoint le RHDP. On peut citer entre autres Tazéré Olibé Celestine, Méité Sindou, Soro Alphonse, Kanigui Mamadou Soro, Touré Alpha Yaya.

 

operanewsapp

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here