HomePolitiqueMandat d’arrêt : « Soro avait depuis longtemps préparé son exil »,...

Mandat d’arrêt : « Soro avait depuis longtemps préparé son exil », les révélations de Mamadou Traoré

Mandat d’arrêt : « Soro avait depuis longtemps préparé son exil », les révélations de Mamadou Traoré
Mandat d’arrêt : « Soro avait depuis longtemps préparé son exil », les révélations de Mamadou Traoré

Selon Mamadou Traoré, son mentor Soro avait depuis longtemps préparé son exil. Il savait que tôt ou tard, il y aurait clash avec Ouattara.

Pour la gouverne des uns et des autres, le Restaurant a ouvert ses portes en 2018. Et en février 2019, nous les Soroistes avons claqué la porte du Restaurant pour créer le GPS. Il est bon de rappeler déjà qu’au sein du Restaurant nous n’avions aucune responsabilité.

Notre mentor Guillaume Soro était certes le Président de l’Assemblée nationale, nous étions ses conseillers au sein de cette Institution, mais notre tête n’était plus au Restaurant. C’est pourquoi nous n’avons pas hésité à y partir lorsque le gourou du Restaurant a demandé à notre mentor sa démission au poste qu’il occupait.

Et depuis que nous sommes partis du Restaurant, nous sommes en paix avec nous même. Nous vivons pleinement notre conviction. Tous ceux qui disent donc que nous nous étions faits au Restaurant avant d’y sortir sont dans le faux.

Avant 2018, nous étions dans la Case. Même au sein de cette Case, nous y étions perçus comme des intrus, comme des empêcheurs de tourner en rond. Au sein de cette Case, on voulait que nous nous aplatissions pour qu’on marche sur nous. Chose que nous avons refusé de faire. En réalité, depuis 2012, je dis bien 2012, nous avions commencé à préparer la présidentielle après les deux mandats du gourou du Restaurant.

Lire aussi:   Candidature de Ouattara : Soro Guillaume convoque une réunion d’urgence

Ceux qui pensent que nous sommes partis du Restaurant parce que le gourou du Restaurant aurait refusé de choisir notre mentor comme son poulain se trompent lourdement. Il y a longtemps que Guillaume Soro a pris ses dispositions pour préparer sa candidature. Nous savions que tôt ou tard, il y aurait clash avec le gourou du Restaurant. Nous savions que tôt ou tard, nous nous affronterions sur le plan politique.

Pour ceux qui ne le savent pas, Guillaume Soro, en bon tacticien, a depuis longtemps préparé son exil puisque nos vieux ésotériques le lui avaient dit. Nous tous savions ,à travers ces vieux, qu’il irait en exil.

Nous savions que pendant son exil, il serait abandonné par certains de ses lieutenants. Voici pourquoi lors d’une rencontre avec ses militants chez lui, il disait ceci: « Même si nous restons dix, nous continuerons le combat « . Beaucoup de personnes ce jour-là ne comprenaient pas la profondeur de ses propos. Nous autres l’avions compris, car nous savions ce qui nous attendait.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Guéguerre au PDCI autour du parti unifié, Adjoumani explique à sa manière «l'appel de Daoukro»

Pensez-vous que Guillaume Soro n’avait pas prévu le scénario du 23 décembre 2019 où son avion a été détourné sur le Ghana ? Il savait les risques qu’il courait en rentrant dans son pays ce 23 décembre 2019. Voici pourquoi, pour réduire ces risques il a loué un avion privé ou cas où. L’enfant là dort où se cachent nos amis du Restaurant. Ce sont eux qui pensent qu’ils se cachent. Malgré le fait qu’il soit en exil, c’est Guillaume Soro qui mène le jeu.

Et depuis que leur gourou a appris que Bogota n’est pas sur le territoire français et qu’il est entré dans la clandestinité, le môgô ne dort plus. Il imagine Guillaume Soro partout. Même en Côte d’Ivoire. Il sait par exemple que pendant que Laurent Gbagbo le croyait en exil au Burkina Faso, lui et ses compagnons de lutte les chefs de guerre, Bogota se trouvait en plein cœur d’Abidjan.

Des chefs de guerre s’y trouvaient tandis que d’autres étaient à Bouaké et à Korhogo. Et comme il pense que Guillaume Soro prépare un coup d’État contre lui, imaginez la panique qui l’envahit en ce moment. Allez dire au gourou du Restaurant que Guillaume Soro n’est plus dans cette affaire de coup d’État ou de rébellion.

Lire aussi:   Guillaume Soro à Ouattara : « Allez dire à Ouattara qu’il y’a des combats qu’on ne mène pas à 78 ans! S’il insiste il ne lui reste que la déchéance et l’humiliation »

Il a décidé de faire la politique autrement. C’est parce que nos amis du Restaurant ne connaissent pas sa stratégie actuelle qu’ils paniquent et commettent chaque jour des erreurs d’amateur. Allez dire au gourou du Restaurant que Guillaume Soro fut en conflit avec Bédié à cause de lui. Il fut en conflit avec Gbagbo à cause de lui. Et il le regrette aujourd’hui. Dans ce conflit qu’il a mené avec eux, il en est toujours sorti vainqueur.

Et comme il n’y a jamais deux sans trois, Bogota sortira vainqueur du conflit avec lui. Mais pas à travers un coup d’État. Je peux le lui garantir. Bogota nous a rassuré qu’il n’est plus dans ça. Et il ne nous a pas partagé un tel projet. C’est pourquoi cette affaire de coup d’État qu’on met sur son dos est un complot contre lui. Allez dire au gourou du Restaurant que Bogota arrive bientôt. Et c’est même lui qui ira l’accueillir. Merci.

source: yeclo