HomePolitiqueMamadou Traoré répond à ses détracteurs : « Voici pourquoi je n’ai pas...

Mamadou Traoré répond à ses détracteurs : « Voici pourquoi je n’ai pas été arrêté par le pouvoir RHDP »

Mamadou Traoré répond à ses détracteurs :
Mamadou Traoré répond à ses détracteurs : "Voici pourquoi je n'ai pas été arrêté par le pouvoir RHDP"

J’ai lu hier la réaction du sieur Beugrefoh me concernant, suite à ma sortie portant sur la démission de son mentor ,du MVCI et par ricochet de GPS.Je rappelle que c’est ce dernier qui l’a fait nommer comme délégué régional GPS.

Je voudrais informer les uns et les autres que Beugrefoh et moi nous nous sommes déjà empoignés lors de la candidature de son mentor Alain Lobognon à la députation. Je lui ai fait savoir ma désapprobation vis à vis de la candidature de son mentor alors que Guillaume Soro demandait à tous ses cadres de ne pas se porter candidats à l’élection législative.

Beugrefoh n’a pas du tout apprécié ma posture et il s’est permis de m’insulter parce que je ne partageais pas l’idée de la candidature de son mentor. Et il est revenu à la charge suite à mon post sur la démission de son mentor des instance du MVCI et par ricochet de GPS. Je voudrais à toute fin utile l’informer que le 23 Décembre 2019,contrairement à ce qu’il veut faire croire, j’étais dans la même salle que son mentor et les autres camarades qui ont été arrêtés ce jour là.

Nous étions tous ce jour là dans le bureau de Soul To Soul pour suivre la trajectoire de l’avion qui transportait notre mentor Guillaume Soro vers le Ghana. C’est lorsque son avion a atterri au Ghana que beaucoup d’entre nous sommes sortis du bureau de Soul To Soul pour aller faire quelques courses urgentes. Ce jour là, je suis sorti du bureau avec mon triplé Konaté Zié. Nous n’étions pas chauds pour suivre la conférence de presse de son mentor puisque nous savions déjà ce qui c’était passé au point que l’avion de Guillaume Soro n’a pas pu atterrir en Côte d’Ivoire.

Lire aussi:   Le gouvernement annonce des poursuites contre les dirigeants du Conseil national de transition

Je voudrais lui faire savoir que c’est par la grâce de Dieu que ce jour là je n’ai pas été arrêté. Je voudrais également lui faire savoir que comme moi,beaucoup de lieutenants de Guillaume Soro,présents ce jour là ,ont pu échapper à une arrestation. Est ce à dire que ces derniers, comme moi qui n’ont pas pu se faire arrêter étaient des traîtres ? Moi au moins, pendant cette période tendue ,je donnais de la voix pour défendre mes amis tandis que des gens comme les Beugrefoh se terraient,cloués par la peur.

Seuls les militants de la 25ème heure comme Beugrefoh, qui n’ont rejoint la lutte qu’au dernier moment, qui ne me connaissent pas, peuvent douter de moi parce que jusqu’à présent je ne me suis pas fait arrêté pour mes prises de position. Ce qui est important pour moi,c’est que mon mentor Guillaume Soro n’a jamais douté de ma loyauté et de ma fidélité envers lui. Cela me suffit amplement puisque c’est pour lui que je suis engagé à GPS corps et âme et non pour des suiveurs de la 25ème heure.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Mel Eg Theodore séjourne en France et se porte bien selon son parti l'UDCY

Les sentiments des militants de la 25ème heure, des opportunistes comme les Beugrefoh ne m’emeuvent guère. J’ai du respect pour Alain Lobognon. J’ai également du respect pour sa prise de position actuelle car comme je l’ai dit,ce n’est pas facile pour tout le monde de supporter le poids de la prison. Il a décidé d’être devant les juges le 19 Mai devêtu de ses habits de MVCI et de GPS. À travers cette posture, il veut sûrement se donner une chance d’être mis en liberté ce jour là  puisqu’aujourd’hui pour être libre de tous ses mouvements, il faut se détacher de Guillaume Soro.

Je pense que sa démission répond à cette posture. Et je le comprends. C’est pourquoi j’ai demandé à ce que les Soroistes ne l’attaquent pas parce qu’il ne s’est pas attaqué à Guillaume Soro. Ce qui a fait sûrement sortir Beugrefoh de son gong, c’est le fait que j’ai dit que nous autres n’étions pas surpris de la posture actuelle de son mentor. Qu’il en souffre mais nous autres,depuis longtemps, savions que son mentor ne supportait plus l’enfer de la prison. Il cherchais des moyens pour en sortir.

Et l’un de ces moyens c’était de trouver la formule pour prendre ses distances avec GPS. C’est ce qu’il a fait hier. Mais je ne dirai pas pour le moment qu’il a trahi Guillaume Soro puisqu’il n’a pas rejoint le Restaurant comme les autres. C’est le jour où il rejoindra le Restaurant que je dirai qu’il a trahi son compagnon de lutte,son ami. Que le sieur Beugrefoh trouve le moyen de convaincre les Soroistes de ce que son mentor n’a pas trahi Guillaume Soro au lieu de s’en prendre à moi.

Lire aussi:   Le comité de haut niveau du RHDP

Comme je l’ai plusieurs fois dit,bien qu’au Restaurant je compte beaucoup d’amis de frères et de parents, je ne suivrai pas Guillaume Soro dans ce nid d’hypocrites si un jour il lui venait l’idée d’y déposer ses valises. Mais comme je connais Guillaume Soro comme étant un homme digne et d’honneur, je suis serrein parce que je sais que pour rien au monde il ne rejoindra le Restaurant. Il n’est pas homme à ravaler ses vomissures.

Allez dire au sieur Beugrefoh qu’au sein de GPS, lui et moi ne jouons pas dans la même catégorie. Moi au moins, je suis un hait cadre du mouvement, collaborateur de longue date, un compagnon de lutte des moments de braise du mentor de GPS, l’un des Conseillers de notre mentor. J’ai l’honneur d’échanger avec lui quand je le veux et sans protocole. Ce qui n’est lui pas son cas. Dites lui d’aller jouer ailleurs avec les gens de sa catégorie.

Mamadou Traoré