Home Politique Mamadou Touré: comment Gon l’a empêché de quitter la politique

Mamadou Touré: comment Gon l’a empêché de quitter la politique

Mamadou Touré: comment Gon l'a empêché de quitter la politique
Mamadou Touré: comment Gon l'a empêché de quitter la politique

Mamadou Touré était proche d’Amadou Gon Coulibaly, décédé tragiquement le mercredi 8 juillet 2020. A la faveur de la commémoration du premier anniversaire de la mort de l’ancien Premier ministre ivoirien, le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du service civique lui a rendu un vibrant hommage.

L’hommage de Mamadou Touré à Amadou Gon Coulibaly

Amadou Gon Coulibaly (61 ans), rentré de Paris après un séjour médical, a poussé son dernier souffle le mercredi 8 juillet 2020 alors qu’il prenait part au Conseil des ministres. Il a succombé à un malaise cardiaque.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Assemblée nationale, l'amendement de Lobognon sur le coût de la CNI rejeté par les députés RHDP

Un an après le départ tragique du « fils » d’Alassane Ouattara, le Rassemblemùent des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a organisé des journées commémoratives en l’honneur de l’illustre disparu. Jeudi 8 juillet 2021, des personnalités du parti au pouvoir ont salué la mémoire du « Lion ». C’est le cas de Mamadou Touré.

Le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du service civique a fait savoir qu’à un moment de sa vie, il avait voulu se mettre en retrait de l’activité politique. Cependant, Amadou Gon Coulibaly l’a empêché de prendre cette décision.

Lire aussi:   Après sa nomination, un proche de Soro interpelle KKB et pose des préalables

« Je terminerai par dire qu’un jour en 2015, alors qu’on avait fini les élections présidentielles, j’ai été lui dire que je vais prendre un peu de recul par rapport à la politique. J’avais une femme en Suisse avec un enfant, j’avais fait plus de trois ans ici sans pouvoir vivre une vie de famille normale. Je veux pouvoir continuer mon activité à la présidence de République comme conseiller, mais être moins exposé médiatiquement avec tout cela a comme conséquence. Il m’a dit « tu n’arrêteras pas, tu vas continuer », a témoigné Mamadou Touré.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : «Détourneurs de deniers publics », Adjoumani répond à Bédié «Si il y a eu le PDCI et Bédié sont co-auteurs ou à tout le moins receleurs»

Désigné candidat du RHDP pour l’élection présidentielle de 2020, Amadou Gon Coulibaly n’a pas eu le temps de relever cet autre défi aux côtés d’Alassane Ouattara, son « père ».

Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here