HomePolitiqueMacron – Ouattara : voici pourquoi la France veut pas lâcher ADO

Macron – Ouattara : voici pourquoi la France veut pas lâcher ADO

Macron – Ouattara : voici pourquoi la France veut pas lâcher ADO
Macron – Ouattara : voici pourquoi la France veut pas lâcher ADO

« La France n’a pas d’amis. Elle n’a que des intérêts », Mamadou Traoré revient sur le soutien de Macron au président Ouattara.

Chers tous, le soutien de Macron au gourou du Restaurant répond à des intérêts énormes. Demander à un Etat comme la France ,qui n’a pas d’amis et qui n’a que des intérêts, de soutenir l’opposition contre le gourou du Restaurant, c’est être naïf.

Voici les intérêts que la France protège en fermant les yeux sur le braquage électoral qu’il y a eu en Côte d’Ivoire sans oublier ces milliers de morts provoqués par la candidature anti-constitutionelle du gourou du Restaurant.

1 -Premièrement, ce qui intéresse actuellement la France, c’est le pétrole brut et le gaz qu’elle peut librement extraire offshore dans l’océan sans contrôle et l’approbation de l’OPEP. La France veut de l’or, la bauxite, l’uranium, le diamant, le manganèse et tout ce qui est ressources minières car elles sont d’une valeur très importante.

Lire aussi:   Municipales à Vavoua Côte-d’Ivoire: Koné Zakaria en campagne “menace” Kalou Bonaventure (vidéo)

2 -Deuxièmement, la France s’intéresse à la construction des infrastructures tel que les ponts et chaussées, barrages hydro-électriques, centres thermiques, chemins de fer, métros, etc. La construction des infrastructures économiques rapporte plus d’argent que le café-cacao.

3 -Le troisième intérêt de la France en Côte d’Ivoire c’est le contrôle des ports, aéroports, chemins de fer, péages routiers, biens immobiliers, équiper la police, l’armée ivoirienne, l’administration du territoire et les grandes entreprises du pays.”

4-Actuellement, l’économie ivoirienne est aux mains des français à hauteur de 33%.Il y’a 950 entreprises françaises dont 198 (200) sont des multinationales qui représentent 50% des recettes du pays et emploient 50 000 ivoiriens. La communauté internationale détient 9 % du PIB, Maroc 2%, CEDEAO 5%, RCI 11%.”

Lire aussi:   Rediffusion Côte-d’Ivoire: «Attention à la tentation de Dieu et à l’instrumentalisation de la religion »

5-Pour positionner l’influence française en Côte d’Ivoire, la France a tout raclé sur son passage. Total et Edf contrôlent l’énergie; Bouygues et Colas ont pris les BTP; Air France et Bolloré ont récupéré le transport; BNP Paribas et Société Générale sont très puissants dans les banques; Cfao a pris le marché des services et la grande distribution; L’industrie hôtelière est dominée par Accor, Ibis, Novotel, Abidjan Catering; L’agro-industrie c’est le groupe Castel et Cemoi.

Pour les télécommunications, c’est France Télécom (Orange), Alcatel. Les sociétés nationales comme la CIE, SODECI, CIPREL appartiennent à Bouygues. Bolloré quand à lui contrôle la SAGA, SDV, SITAB, SITARAIL, SOGB (caoutchouc) DAFCI (exportateurs majeurs de café-cacao).Le quart de la SIR est détenu par Total. Côte d’Ivoire Télécom est en majeure partie prise par France Télécom.

Lire aussi:   Affaire « 3e mandat de Ouattara » / De quoi se mêle même François Soudan, l'ami des présidents dictateur

SGBCI et BICICI sont des filiales de la Société Générale et de BNP Paribas et la centrale d’Azito est détenue à un tiers par EDF. Pourquoi l’opposition veut-elle qu’avec tous ces intérêts en jeu, la France lâche le gourou du Restaurant ?

Si demain, le peuple décide de prendre sa liberté vis à vis du gourou du Restaurant, sans état d’âme, pour protéger ses intérêts, la France se rangera du côté du peuple. La France n’a pas d’amis. Elle n’a que des intérêts. Ne pas le savoir, c’est être naïf.

source: yeclo