Home Politique Ma lettre ouverte aux fils et filles du Moronou : «Et si...

Ma lettre ouverte aux fils et filles du Moronou : «Et si le Président Ouattara annulait sa visite au profit des projets de développement dans la région ?»

Ma lettre ouverte aux fils et filles du Moronou : «Et si le Président Ouattara annulait sa visite au profit des projets de développement dans la région ?»
Ma lettre ouverte aux fils et filles du Moronou : «Et si le Président Ouattara annulait sa visite au profit des projets de développement dans la région ?»

Populations de la région du Moronou, Habitants d’Arrah, Bongouanou et M’batto, cette lettre est la troisième et la dernière que je vous adresse, relativement à la visite d’État du président de la République dans le Moronou, du 9 au 12 septembre 2020. Dès l’annonce de cette visite, j’ai adressé une première lettre au président de la République. Je lui posais la question de savoir ce qu’il venait faire dans la région.

En posant cette question, je voulais faire ressortir le fait que contrairement aux autres régions visitées, Alassane Ouattara n’aurait rien à inaugurer dans le Moronou. La route Akoupé-Kotobi dont la réhabilitation a été annoncée à Akoupé, lors de sa visite d’État dans la région de la Mé, a déjà été inaugurée au moins deux fois, par Théophile Ahoua N’doli. Quelle autre infrastructure reste-t-il à inaugurer? Rien! Dans ma seconde lettre, j’informais les populations de ladite région que le président y allait en campagne et non en visite d’État. Dans cette troisième et dernière lettre, je voudrais m’accorder avec vous, qu’il s’agit bel et bien d’une campagne déguisée en visite d’État.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Des manifestations contre le 3è mandat de Ouattara à Daoukro et à Kouibly

Alassane Ouattara a annoncé sa candidature le 6 août 2020, il a été investi le 22 août 2020, il a déposé ses dossiers de candidature à la Commission électorale indépendante (CEI), le 24 août 2020. Dès lors, le président Ouattara a commencé à draguer l’électorat. Comme en 2015, où Ouattara a entamé sa campagne officielle dans le Moronou, il vient encore dans cette région dans le cadre de la pré-campagne pour faire des promesses. Finalement, toute cette mise en scène ressemble à une blague qu’on raconte à un enfant quand on veut l’abandonner à la maison pour aller dehors.

« Reste là, à mon retour, je vais t’envoyer des bonbons », a-t-on l’habitude de distraire nos petits frères et nos petites soeurs lorsqu’on veut sortir de la maison sans eux. Et chaque fois, on revient sans les bonbons. En 2010, on nous a fait des promesses. En 2015, on nous a encore fait des promesses. Et en 2020, on va encore nous faire des promesses. Populations de la région du Moronou, savez-vous que les frais de mission des officiels lors de la visite d’État pourraient être plus élevés que ce que la région a reçu en termes d’investissement? Il y aura au moins deux hélicoptères dans le Moronou. Des milliers de soldats pour sécuriser la visite, la presse nationale, le service logistique, le service médical et j’en passe.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : L’intégralité du discours d’investiture du candidat Alassane Ouattara

Tout ce monde recevra des perdiems et lorsqu’on comptabilisera tout cet argent, croyez-moi, nous ne serons pas loin de ce qu’a reçu la région en termes d’investissement. Et si le président de la République annulait la visite d’État pour initier des projets en vue du développement du Moronou? Vous savez comme moi que la vieille préfecture de la ville est en train d’être réhabilitée en vue d’accueillir la réunion du conseil des ministres. J’ignore si la résidence du Préfet sera aussi réhabilitée pour accueillir Alassane Ouattara, lors de son séjour. Si ce n’est le cas, le président dormira chez Théophile Ahoua N’doli, coordonnateur du RHDP de la région. Ce dernier en sera heureux après avoir échoué à recevoir le président à son domicile en octobre 2015.

Lire aussi:   Au sujet de Gbagbo, Ouattara déclare : "je ne compte pas l'amnistier, mais faciliter son retour "

Ce jour-là, Ahoua N’doli avait terminé la mise en place à son domicile pour accueillir Alassane Ouattara. Mais Amah Tehoua avait pris le dessus dans cette petite bataille de positionnement. Elle, qui a bénéficié du soutien de Jeannot Ahoussou Kouadio et d’ Henri Konan Bédié, en son temps. Cette-fois, la voie semble libre pour Théophile Ahoua N’doli. Cela dit, que les choses soient claires, si Ouattara passe son séjour au domicile d’Ahoua N’doli, on sera tous d’accord pour dire qu’il s’agit d’une visite d’amitié de l’ancien gouverneur de la BCEAO ( Alassane Ouattara), à son ancien collaborateur (Théophile Ahoua N’doli). Populations du Moronou, certains parmi vous me diront qu’il ne s’agit pas d’une campagne déguisée. C’est votre avis et je le respecte.

Dans ce cas, rassurez-nous qu’après cette visite d’État, Ouattara reviendra dans le Moronou lorsque la campagne officielle pour la présidentielle sera ouverte. Si ce déplacement est effectif, alors je viendrai officiellement présenter des excuses, pour m’être trompé sur le fait que le Moronou a toujours reçu des visites de campagne et non des visites d’État.

Source: afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here