HomePolitiqueLutte contre la corruption : voici la révélation de M. Touré qui...

Lutte contre la corruption : voici la révélation de M. Touré qui confond le camp Gbagbo

Lutte contre la corruption : voici la révélation de M. Touré qui confond le camp Gbagbo
Lutte contre la corruption : voici la révélation de M. Touré qui confond le camp Gbagbo

Le Rhdp à Daloa démarre en pompe sa campagne électorale. A preuve en plus des meetings de proximité le candidat tête de liste le ministre Mamadou Touré a initié une rencontre avec les populations de la cité des antilopes où ils ont débattu de certains termes à bâton rompu ce premier jour de campagne au centre culturel. Ainsi lors de cette rencontre, un intervenant a dénoncé le niveau de corruption en Côte d’Ivoire qui selon lui entrave à la bonne marche du pays entamé par le président Alassane Ouattara depuis 10 ans. Répondant à cette préoccupation, Mamadou Touré a fait une révélation qui confond le camp Gbagbo.

« On a peut près 180 pays dont plus on est au bas de l’échelle plus on est corrompu. Et en 2011, la Côte d’Ivoire était 155e pays le plus corrompu au monde. Aujourd’hui la même organisation transparency International chaque année il calcul le niveau de corruption dans les pays et la Côte d’Ivoire est passée en presque 10 ans de la 155e place à la 106é place. Ça veut dire qu’on a gagné près de 50 places. Ça ne veut pas dire qu’on est bien classé. Mais quand même une bonne évolution que la côte d’Ivoire a connu 50 places en quelques années », a révélé Mamadou Touré. Confondant ainsi le camp Gbagbo puisque jusqu’en 2011 c’est le Front Populaire qui était aux affaires.

Lire aussi:   Soro appelle l’armée à « agir » face à Ouattara : Mamadou Touré réagit, « il est dans une logique de coup d’État »

Rassurant par la suite que Mo Ibrahim qui a mis en place une fondation dit que la Côte d’Ivoire est l’un des pays qui a fait le plus de progrès sur la gouvernance ces dernières années. Pour Mamadou Touré Il faut combattre la corruption. A l’en croire Ouattara est l’un des rares présidents à avoir sanctionné même publiquement des personnes qui se sont rendus coupables d’acte de corruption. Citant des exemples précis dont des entreprises qui ont été sanctionnées par faute de corruption. Ajoutant aussi que lui-même il débarqué certains de ses collaborateurs qui monnayaient le service public le cas d’Adjamé et de sandegué. Il a également interpellé les populations à dénoncer ceux qui commettent des actes de corruption. « ’il ne faut pas être complices des actes de corruption car dit t-il s’il y a corrompu c’est qu’il a corrupteur c’est dans les deux sens que nous allons travailler.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Pourquoi les dossiers de candidature de Gbagbo et de Soro seront «rejetés»