Home Politique « L’Opposition ivoirienne en panne sèche de stratégie. Qui peut dire qu’il...

« L’Opposition ivoirienne en panne sèche de stratégie. Qui peut dire qu’il n’a pas vu Ouattara venir ? »

« L’Opposition ivoirienne en panne sèche de stratégie. Qui peut dire qu’il n’a pas vu Ouattara venir ? »
« L’Opposition ivoirienne en panne sèche de stratégie. Qui peut dire qu’il n’a pas vu Ouattara venir ? »

Sylvain N’guessan, politologue ivoirienne, revient les agendas de l’Opposition, alors que la campagne électorale débute ce 15 octobre 2020.

L’opposition ivoirienne en panne sèche de stratégie. QUI peut dire qu’il n’a pas vu Ouattara venir? Diversité d’enjeux et d’intérêts …

1-Au stade où nous en sommes, Affi et Koulibaly sont assez intelligents pour comprendre que les jeux sont faits. Ils misent plutôt sur  »l’après-trio » (Ouattara, Gbagbo, Bédié). Une certaine guerre de positionnement face à Soro qui s’essaie à la  »gouvernance par le Haut » comme l’avait fait Ouattara. Au plan local, ils essaient de  »recoller » le cordon ombilical rompu d’avec le Peuple, la Ruecratie. Ils essaient de se positionner localement pendant que Soro et Thiam peaufinent leurs stratégies à l’international.

Lire aussi:   Dernier jour de campagne : Moussa Dosso : « je veux un vote écrasant du oui à 100% »

2-Amon Tanoh et Mabri eux-aussi savent que Ouattara ne va pas reculer parce que 45 mille (?) personnes ont été mobilisés au Plateau. Ils le connaissent assez. Ils pèsent les enjeux de 2025 avec les probables basculements au RHDP en essayant d’anticiper.

3-Mme Simone Ehivet a un niveau politique assez élevé pour comprendre que des troubles dans 20 à 25 départements n’empêcheront pas la CEI de déclarer Ouattara vainqueur. Sa question est plutôt de savoir si Ouattara ne va pas la « contraindre » à la retraite politique en suscitant une révision constitutionnelle qui ramènerait la clause d’âge.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Bédié vire Duncan de la vice-présidence du PDCI-RDA ainsi que tous les membres fondateurs du mouvement Renaissance

4-La question parait plus complexe au PDCI. Après avoir espéré un alignement systématique de toute l’opposition derrière Bédié, le PDCI a compris que la tache ne serait pas si simple. Une certaine frange rêve de la présidentielle. Une autre rêve d’une victoire diplomatique amenant Ouattara à reporter la présidentielle.

En dernier ressort, il serait question de faire perdre à la présidentielle toute crédibilité avec un président mal élu et non reconnu par l’opposition durant les temps à venir. La fameuse zone de turbulences que Bédié a traversée de 1995 à … 1999!

Lire aussi:   Réforme de la CEI, l’opposition exige la dissolution de toutes les commissions locales

5-Pendant ce temps, Ouattara est pressé d’en finir avec sa stratégie élaborée depuis des lustres: créer des conditions pour empêcher toute compétition politique significative… Le reste viendra après janvier 2021. Restons en contact et paix chez vous!

source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here