HomePolitique« L’opposition a été trompée par Soro qui leur a fait croire...

« L’opposition a été trompée par Soro qui leur a fait croire qu’il pouvait faire un coup d’Etat militaire » (Kacou Mathias)

« L'opposition a été trompée par Soro qui leur a fait croire qu'il pouvait faire un coup d'Etat militaire » (Kacou Mathias)
« L'opposition a été trompée par Soro qui leur a fait croire qu'il pouvait faire un coup d'Etat militaire » (Kacou Mathias)

Animant une conférence de presse le mercredi 04 novembre 2020, à la Maison de la presse d’Abidjan, Kacou Mathias, président du Parti pour le Progrès et le Socialisme (PPS) a fustigé l’opposition ivoirienne qui a annoncé la mise en place d’un Conseil national de Transition (CNT).

« Nous condamnons énergiquement la naissance d’une coalition appelée Conseil national de Transition (CNT). Le CNT n’a pas sa raison d’être, parce que ceux qui constituent le CNT, ont été retenus. Ils devraient battre campagne et prétendre être élus. Non seulement, ils ont refusé de battre campagne, ils ont boycotté l’élection, ils ont appelé à la désobéissance civile, ils ont causé des morts. Et en plus de cela, ils appellent, eux qui n’ont participé aux élections, à la mise en place d’une transition », s’est offusqué Kacou Mathias dont le parti a adhéré au RHDP depuis 2018.

Lire aussi:   M’Bahiakro : Marche de l’opposition contre le 3e mandat de Ouattara

« Nous disons aux candidats Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan de retirer immédiatement la naissance de ce prétendu CNT. Parler de CNT, pour nous, c’est la création d’une rébellion, parce que les élections se sont bien déroulées de façon démocratique. Les urnes ont parlé. Il faut respecter les résultats des urnes. Toute autre action en dehors des urnes est considérée comme un acte séditieux, rebelle, terroriste (…) Ceux qui posent cet acte, nous les considérons comme des rebelles et ils seront traités comme tel », a-t-il mis en garde.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: Après l’investiture de Ouattara, l’opposition va-t-elle disparaître ?

Selon lui, l’opposition a été trompée par Guillaume Soro qui leur a fait croire qu’il « pouvait faire un coup d’Etat militaire » pouvant imposer une transition pour engager un nouveau processus électoral. « Il n’y aura plus de gouvernement de transition dans ce pays », a-t-il déclaré, avant d’inviter celle-ci à saisir la main tendue du Président Alassane Ouattara pour aller au dialogue.

Source: afriksoir