Home Politique Limitation d’âge à la présidentielle : Stéphane Kipré réagit et met en...

Limitation d’âge à la présidentielle : Stéphane Kipré réagit et met en garde

Limitation d'âge à la présidentielle : Stéphane Kipré réagit et met en garde
Limitation d'âge à la présidentielle : Stéphane Kipré réagit et met en garde

Stéphane Kipré dans une interview accordée à L’Inter le 5 octobre 2021 a donné son avis sur la limitation de l’âge à la présidentielle.

« La démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple. C’est ce qu’on appelle la souveraineté absolue du peuple. Elle a pour pilier le principe sacrosaint de l’égalité. Fondamentalement, je suis opposé à la limite d’âge pour des principes démocratiques. J’estime qu’il n’est pas prouvé qu’on est moins apte à gérer un pays quand on a moins de 35 ans ou quand on a plus de 75 ans. J’estime qu’en démocratie, toute personne qui a la qualité d’électeur doit pouvoir être candidate sinon on crée deux catégories de citoyens : ceux qui votent et ceux qui peuvent être candidats. Cette catégorisation des citoyens ne repose sur aucun argument scientifique ou sociologique » déclaré Stéphane Kipré.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Décrispation au RDR ? Soro a pris part à la première réunion de la haute direction

Et poursuivre, « par contre, je suis pour la limitation des mandats car la démocratie doit vivre de l’alternance. Ce qui m’inquiète par contre, c’est que la limitation d’âge était inscrite dans la constitution de 2000. Le pouvoir actuel l’a supprimée sans nous en donner les raisons et aujourd’hui, on veut la réintroduire sans toujours nous motiver cette décision. L’impression qui se dégage est qu’on veut se servir de la loi fondamentale de notre pays pour écarter des adversaires potentiels et cela est dangereux. Nous devons avoir de la mémoire pour savoir que toutes les fois que des candidatures ont été rejetés nous avons vécu des crises. Évitons à notre pays d’autres crises ».

Lire aussi:   Dely Mamadou (proche de Mabri Toikeusse): « Je n’ai pas vu Mabri porter une autre couleur que celle du RHDP »

En ce qui me concerne, comme vous le savez, j’ai fait campagne contre la constitution actuelle l’ayant jugée mauvaise sur plusieurs points, mais je la respecte comme j’ai respecté la constitution de 2000 qui instaurait la limitation d’âge en dépit du fait que j’étais contre. Évitons de tripatouiller les constitutions. Le plus important, c’est de réunir les conditions pour des élections libres, démocratiques et transparentes et de laisser le peuple se prononcer souverainement. Il faut reformer la CEI où nous ne sommes représentés. Il faut auditer la liste électorale et discuter des questions de sécurisation du scrutin. Voici les défis importants pour la Côte d’Ivoire.

Stéphane Kipré, le président de l’UNG, a conclu son entretien en donnant sa position sur la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle ivoirienne de 2025, « c’est au président Gbagbo de prendre cette décision. S’il pense être apte et qu’il le souhaite. Si le parti et les militants lui accordent cette confiance, pourquoi pas ? »

Lire aussi:   Exilé à Paris, Guillaume Soro frappe un grand coup avec GPS à Abidjan

Rappelons que la question de la limitation d’âge des candidats à la présidentielle qui fait débat depuis quelques jours, a été qui a relancé par le député indépendant et maire de Tiassalé, Antoine Assalé Tiémoko, par un post Facebook intitulé « l’âge de la retraite politique ». Dans ce court texte, il affirme qu’« à l’ouverture de la session parlementaire d’avril 2022 », il proposera de restaurer la limite d’âge pour les candidats à la présidentielle à 75 ans.

Source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here