HomePolitiqueLibération des Sénateurs du PDCI : un cadre du parti de Bédié...

Libération des Sénateurs du PDCI : un cadre du parti de Bédié dévoile la stratégie de Ouattara

Libération des Sénateurs du PDCI : un cadre du parti de Bédié dévoile la stratégie de Ouattara
Libération des Sénateurs du PDCI : un cadre du parti de Bédié dévoile la stratégie de Ouattara

Lettre ouverte Jean-Yves Esso, membre du Bureau Politique du PDCI aux compagnons de lutte pour le respect de notre Constitution.

Chers compagnons,
Sur les 6 personnalités politiques qui étaient encore détenues après la vague d’arrestations suite à la création du Conseil National de Transition, trois d’entre elles ont été libérées hier.
Il s’agit des sénateurs BASSY-KOFFI Lionel Bernard et SERI BI N’Guessan Privat, et de la Secrétaire Exécutive Valérie YAPO.

Sont encore incarcérés le Premier Ministre Pascal AFFI N’GUESSAN, le Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI-RDA, Maurice KAKOU GUIKAHUE et le Directeur de Cabinet du président Bédié, NDRI Pierre Narcisse.

Lire aussi:   Un proche de Soro lance : « mettre en prison tous ses opposants, le grand projet de société de Ouattara »

Même s’il faut dans un 1er temps certes s’en réjouir, il n’en demeure pas moins inadmissible que ces 3 personnalités encore embastillées ne soient toujours pas libérées alors qu’on pretend vouloir entamer des discussions de paix.

C’est le lieu de rappeler ici à tous les ivoiriens épris de justice qu’il ne faut pas se laisser distraire par ces derniers événements certes heureux pour les concernés, mais qui ont pour seul but de nous faire baisser la garde.

La stratégie de Ouattara est simple…
Embourbé dans son illégalité et son illégitimité, il espère détourner notre attention par l’arrestation de certains leaders politiques de sorte que l’attention se concentre sur leur libération et non sur l’essence de notre lutte qui porte sur le rejet du 3ème mandat et le respect de la Constitution.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Depuis son exil, Soro appelle les populations à boycotter les visites d’État de Ouattara

Cela s’appelle le théorème de PASQUA :
« Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne plus rien. »
Mais il se trompe lourdement…

Chers compagnons,
Ne transigeons pas avec la Constitution de notre pays.
Elle doit être au devant de tout pour que sans haine, sans xénophobie, sans violence ni actes de vandalismes, mais avec une détermination ferme et sans failles, en usant de moyens de luttes démocratiques et légaux, nous aboutissions à un État de droit pour réconcilier tous les fils et filles de Côte d’Ivoire.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Le gouvernement dément les rumeurs de report de la présidentielle

Restons sereins. Ne regardons pas le doigt mais la lune et restons à l’écoute des mots d’ordre car c’est bien le président HKB qui mène la barque.

source: yeclo