Home Politique Lettre ouverte aux fils et filles du Moronou : « Savez-vous que...

Lettre ouverte aux fils et filles du Moronou : « Savez-vous que Ouattara vient pour sa campagne et non pour notre développement ? »

Lettre ouverte aux fils et filles du Moronou : « Savez-vous que Ouattara vient pour sa campagne et non pour notre développement ? »
Lettre ouverte aux fils et filles du Moronou : « Savez-vous que Ouattara vient pour sa campagne et non pour notre développement ? »

Chers frères et soeurs de la région du Moronou. Suite à l’annonce d’une visite d’État du président de la République dans notre région, je lui ai posé la question de savoir ce qu’il venait faire dans notre belle région. Aujourd’hui, je voudrais m’adresser à vous.

Je suis certes un illustre anonyme face aux hauts cadres de la région que sont : Martin Bléou( ancien ministre de la sécurité de la Côte d’Ivoire), Pascal Affi N’guessankro (ancien Premier ministre), Amah Marie Tehoua ( ancienne ministre de l’industrie), ou encore Simon Pierre Ekanza ( professeur titulaire des Universités)… pour ne citer que ceux-là, mais je me permets de m’adresser à vous.

En m’adressant à vous, mon vœu le plus cher, c’est que nous puissions nous accorder sur l’objet de la visite du président de la République dans notre région. Pour ma part, je pense humblement que M. Ouattara vient tout simplement en campagne. Il ne vient pas pour se pencher sur le développement de notre région. En effet, le président de la République Alassane Ouattara sera dans la région du Moronou, du 9 au 12 septembre, à en croire le ministre de l’administration du territoire, Sidiki Diakité, qui a annoncé la nouvelle aux fils et filles de la région. L’annonce de la visite du président Alassane Ouattara s’est faite le 5 août 2020.

Lire aussi:   CEI: la liste électorale provisoire sera produite le « 18 août », dit Gervais Coulibaly

Puis, le 6 août 2020, il a annoncé aux Ivoiriens sa volonté de briguer un troisième mandat, du reste, anticonstitutionnel. Pour Théophile Ahoua N’doli, Inspecteur général d’État, cadre du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), il faut faire en sorte que cette visite connaisse un succès. « Ça fait longtemps que le Moronou attend cette visite. Et aujourd’hui, le président Alassane Ouattara a décidé de faire cette visite nonobstant les nombreuses contraintes en vue de dire aux populations de M’batto, d’Arrah et de Bongouanou qu’il ne les a pas oubliés… Mettons ensemble main dans ma main pour la réussite de cette visite d’État », a-t-il lancé à l’endroit des fils et filles du Moronou.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : « La Constitution de 2016 n’autorise pas Ouattara à être candidat » Sansan Kambilé devant les députés à l'assemblée nationale

Que retenir d’une telle annonce?

C’était lors de la réunion d’annonce tenue à la salle Félix Houphouët-Boigny du District d’Abidjan. Non, monsieur Ahoua N’doli, le président Ouattara ne peut pas nous convaincre qu’il n’a pas oublié notre Moronou. Nous voulons bien croire que nous ne sommes pas les oubliés de la République. Est-ce à dire que le Moronou bénéficiera des mêmes infrastructures réalisées dans le cadre des visites d’État, à Korhogo? A Odienné? A Daoukro ? La région du Moronou bénéficiera-t-elle d’un commissariat comme celui de Gbeleban? Allons nous bénéficier de nouvelles routes bitumées dans notre région avant la fin du deuxième et dernier mandat d’Alassane Ouattara ?

Lire aussi:   L’opposant Mamadou Koulibaly dénonce l’insécurité dans les prisons ivoiriennes

Si en dix ans, Alassane Ouattara n’a pas pu offrir à la région du Moronou les mêmes infrastructures que celles d’Odienné ou de Korhogo, ce n’est pas en deux mois qu’il va le faire. Il est clair que le président Ouattara veut profiter de la chance des Agnis morofouê. N’est ce pas par Bongouanou qu’il a entamé sa campagne à succès, le 10 octobre 2015? Quand il commence à Bongouanou, ça marche pour lui. Alassane Ouattara vient juste dans le Moronou pour draguer les électeurs.

Il faut manquer de discernement pour ne pas le reconnaître. Sinon, la région du Moronou n’est pas la plus petite en taille et la moins peuplée. Pourquoi c’est elle qu’on repêche dans le cadre des visites d’État ?

Jules Claver Aka, fils du Moronou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here