Home Politique Lettre à Ouattara : « ADO, où est donc ta fibre Houphouétiste...

Lettre à Ouattara : « ADO, où est donc ta fibre Houphouétiste ? »

Lettre à Ouattara : « ADO, où est donc ta fibre Houphouétiste ? »
Lettre à Ouattara : « ADO, où est donc ta fibre Houphouétiste ? »

Monsieur le Président, j’espère que ceci sera à ton honorable endroit, ma dernière lettre. En tout cas, je prie pour qu’il en soit ainsi. Je prie pour moi, pour ma famille, pour mes accompagnateurs spirituels et laïcs et enfin pour l’ensemble des Ivoiriens qui, bientôt si tu ne fais rien pour stabiliser le niveau de la tension artérielle du pays, ne sauront plus où donner de la tête ! Car de toute évidence, si rien n’est fait, il y a qu’à regarder les villes qui sont en ébullition en réaction à ce 3ème et impossible mandat, les choses vont rentrer dans un cycle de désordre aux conséquences imprévisibles.

Après le show remarquablement télévisé du Conseil constitutionnel (14/09/20) diversement apprécié par le corps social national, trois urgences se dégagent et se déclinent sous forme d’actions à mener impérativement par l’opposition. Je fais observer qu’avec la communauté de destin qui est désormais la sienne, l’opposition ivoirienne qui n’a d’autre salut que de signer à plusieurs mains pour le régime de la communauté des biens, s’organise à bon droit. D’ailleurs les conditions de combat que ces partis sont en train de fourbir, se justifient du seul fait que le Conseil Constitutionnel a validé les candidatures du lundi 14 septembre 2020 sur la base d’une 3ème république alors que l’opposition n’en compte que 2 ! Historiquement et factuellement.

Lire aussi:   Présidentielle 2020: "Bédié est le candidat du PDCI et de l'opposition"

De toute évidence, il y a là les ingrédients d’un contentieux qu’il faut résoudre au plus vite avant d’embrayer sur tout autre chose. Ainsi : il y a le front anti 3ème mandat, ensuite il y a les conditions d’une élection inclusive et la tenue des élections à proprement parler. Pour tout vous dire, nous sommes sur un vague terrain en friche avec un relief hostile ! Car d’ici-là, trop de choses restent à réaliser, voici pour vous la liste exhaustive : 

1-l’audit international de la liste électorale ;

2-la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) ;

3-la démission de son président ;

4-la réintégration des exclus sur la liste électorale ;

5-la renonciation d’Alassane Ouattara à son troisième mandat anticonstitutionnel ;

6-l’application intégrale de l’arrêt de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples

7-la libération de tous les prisonniers politiques et le retour des exilés ».

Monsieur le Président, ton comportement avec les grands principes de la démocratie et les méthodes utilisées me laissent croire que certaines personnes qui se revendiquent officiellement de ton camp déchantent lorsqu’elles sont dans le secret de l’aparté. Monsieur le Président, si tu aimes ce pays comme tu le dis à chacune de tes sorties, nous te prions d’amorcer la manœuvre de la marche arrière. Procède ici et maintenant au lancement des Grands Travaux de l’assainissement démocratique qui s’imposent eu égard aux tensions qui courent depuis le 06 Août d’une ville à l’autre. Pour l’Houphouétiste que tu es, je te prie d’user de la palette des valeurs que feu le Président Félix Houphouët-Boigny a consacrées avant de rejoindre le Royaume de Dieu.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: UPCI, Brahima Soro élu Président annonce que le parti reprendra sa place au sein du RHDP

Celui pour lequel il a travaillé toute sa vie. De politique et de laïc. Que ce soit ici ou ailleurs, on ne dirige pas un pays en rusant avec ces valeurs. Les valeurs de tolérance, d’hospitalité, de justice sociale, de réconciliation et de Paix sont celles-là qui permettent de reconnaitre, d’un seul hochement de tête, les caractéristiques identitaires de notre pays à des distances infinies. Monsieur le Président, tant que tu vas donner l’impression de travestir les valeurs érigées avec amour et patience par le père de la nation, le peuple, pour toute réponse, te fera dos les yeux et les oreilles sous bandeaux. Monsieur le Président, si tu te permets une analyse rétrospective des conditions de ton avènement au pouvoir en 2010, tu verras que comparativement à celles d’aujourd’hui, il n’y a pas photo !

Monsieur le Président, grand bénéficiaire de mes deux derniers votes (2010/2015), je te prie d’ouvrir les yeux sur le vide humain et social qui se creuse autour de toi. Monsieur le Président, tu me corriges si je me trompe en disant qu’avec les nombreuses ordonnances que la CADHP prescrit pour la bonne santé du pays, relativement à SORO et aux conditions qui précèdent les élections, que notre pays migre progressivement vers une mise sous tutelle juridique ! Cet état de fait n’est pas anodin. Il est la conséquence d’un certain nombre de choses qui sont peut-être mal faites ? Monsieur le Président, il ne faut pas nous remercier de nos votes antérieurs à ton profit, par tout ce que nous découvrons aujourd’hui. Il se pourrait que dans le cadre de ta reconversion, tu aies besoin de nous à nouveau.

Lire aussi:   « Le Président Ouattara peut nous écraser. Il a l’armée, il a les microbes, mais c’est quoi la suite ?»

L’échelle peut changer, mais le support doit demeurer.  Je signale à ton attention, Monsieur le Président, que les démocrates « sofas » d’hier qui ont fait et qui continuent de faire le combat pour la démocratie, sont tous en activité. Certains sont sur place quand d’autres sont en exil forcé. Monsieur le Président, ceci est un secret que je te livre amicalement, le peuple de Côte d’Ivoire ne va pas supporter une rentrée scolaire (2020/2021), calamiteuse ! La note d’espoir, c’est qu’il n’est pas trop tard ! Il te suffit la volonté de renverser la table avec le service actuel ! Merci d’y consentir !

(Par KONE KOBALI, libre auteur créateur)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here