HomePolitiqueLES PARTISANS DE GBAGBO VEULENT CROIRE À « UN RETOUR AUX AFFAIRES...

LES PARTISANS DE GBAGBO VEULENT CROIRE À « UN RETOUR AUX AFFAIRES » DE LEUR LEADER

LES PARTISANS DE GBAGBO VEULENT CROIRE À « UN RETOUR AUX AFFAIRES » DE LEUR LEADER
LES PARTISANS DE GBAGBO VEULENT CROIRE À « UN RETOUR AUX AFFAIRES » DE LEUR LEADER

Accusé de crimes contre l’humanité commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011 (3000 morts), l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a été définitivement acquitté le 31 mars par la Cour pénale internationale (CPI). Une libération qui rebat les cartes du jeu politique.

Le sort de Laurent Gbagbo, ex-président de Côte d’Ivoire est connu depuis le 31 mars 2021. La CPI s’est prononcée en faveur de l’acquittement définitif du fondateur du Front populaire ivoirien. Il a obtenu ses passeports et peut désormais rentrer dans son pays la Côte d’Ivoire. Une semaine après son acquittement, le président Ouattara a déclaré que Gbagbo pouvait rentrer dans son pays quand « il le souhaitait ».

Un retour en grâce

Cette libération en plus de blanchir le président Gbagbo, a fini par faire monter sa côte de popularité en baisse depuis 2011. Alors qu’au début de son transfèrement à La Haye (2011), il semblait politiquement mort.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Des militants du Cojep se réunissent à la Haye en présence de Blé pour préparer leur congrès d'août prochain

« Gbagbo, c’est le Patrice Lumumba ivoirien. C’est le Mandela de Côte d’Ivoire. Humilié par le colon, il revient honoré, lavé de toute accusation », lance un cyber-activiste pro-Gbagbo.

Pas question de renoncer à la politique

Si le FPI pro-Gbagbo a signé son retour dans le jeu politique en participant aux législatives de mars 2021, après 10 ans d’absence, la politique étant dynamique, le parti à la rose a beaucoup perdu de sa santé politique du fait essentiellement de l’éloignement de son leader charismatique. Sûrement, le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire va rebattre les cartes du jeu politique, car l’homme, il faut le dire a de nombreux partisans qui lui sont restés fidèles.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié forever ?

« Gbagbo est certes aujourd’hui âgé de 76 ans, mais sachez que s’il rentre au pays, il ne renoncera pas à la politique. Il reprendra sa place de leader de l’opposition. Il a été humilié et traité de mauvais perdant alors qu’il ne demandait que le recomptage des voix. Il doit prendre sa revanche pour laver complètement son honneur bafoué », a affirmé Patrick Djoman, sociologue et militant du FPI. Et de révéler : « Croire le contraire c’est méconnaître l’homme, et nous ses partisans, travaillons à un retour aux affaires de notre leader ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Grève dans l'éducation, ponctions sur les salaires du mois de février des enseignants ?

Certainement, une fois au bercail, le premier chantier auquel le président Laurent Gbagbo s’attaquera, sera la réunification du FPI, divisé entre ses partisans et ceux de son ex-Premier ministre Pascal Affi N’Guessan.

C’est dans les années 70 en plein parti unique que Laurent Gbagbo, alors professeur d’histoire au lycée classique d’Abidjan fait ses premiers pas dans l’arène politique ivoirienne. Ce qui lui vaudra des séjours carcéraux. Après le retour au multipartisme pour lequel il s’est battu, il sera le seul politicien à affronter Félix Houphouët-Boigny, père de la Côte d’Ivoire moderne à la présidentielle de 1990.

Source: 7info