HomePolitiqueLégislatives / la CEI aux candidats : » fournissez une carte d’électeur »,...

Législatives / la CEI aux candidats : » fournissez une carte d’électeur », vives réactions

Législatives / la CEI aux candidats :
Législatives / la CEI aux candidats : " fournissez une carte d'électeur", vives réactions

Alors qu’on s’achemine vers la date limite du dépôt des dossiers, La CEI vient de soumettre la validation des dossiers à la production de la carte d’électeur.

Bientôt le 20 janvier, date de clôture de dépôt des dossiers de candidature aux législatives en Côte d’ivoire. Tandis que les états majors des partis politiques s’attardent au choix de leurs différentes listes devant entrer en compétition dans ces élections, l’institution en charge des élections vient de soumettre la validation des dossiers à la présentation de la carte d’électeur. Dans les rangs de l’opposition, on a très tôt crié au loup, et on reste s’interroger sur les motivations d’une telle recommandation, persuadés que cette requête de la Cei est de nature à envenimer la situation déjà rendue complexe par le contexte du découpage électoral. En tout cas, nombreux sont ceux qui voient une main obscure derrière cette décision de la Cei. Sinon » À quoi bon de subordination les dossiers à la production d’une carte d’électeur quand le candidat en question est déjà sur la liste électorale>>, s’interroge un cadre du Fpi. Pour lui, cette consigne de l’institution chargée de l’organisation des élections est » sous instigation » et cache une frilosité du pouvoir devant la coalition des partis de l’opposition.

Lire aussi:   L’opposition rejette la CEI (Déclaration)

» Il faut sortir de la logique de victimisation perpétuelle «

Dans les couloirs de la Cei, on se surprend de telles réactions de la part de » certains » candidats sans toutefois mentionner leurs origines. Si on concède que l’exigence de la production d’une carte d’électeur peut se révéler sujet à polémique, mais on assure que << Rien ne montre qu’on veut exclure des candidats >>. Au plus, on argue que c’est une pièce au même titre que le certificat de nationalité et que rien n’indique que cette recommandation soit liée à une quelconque mise à l’écart de candidats. » Qu’ils s’emprennent à eux-mêmes, s’ils n’ont pas été retirer leurs cartes d’électeur », estime un membre de l’institution. Et de déplorer: << Il faut qu’à la fin, on sorte de cette logique de victimisation perpétuelle que brandissent certains acteurs politiques du pays>>.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Guillaume Soro depuis ce matin à Daoukro pour rencontrer Henri Konan Bédié

S’achemine-t-on vers un nouveau blocage? Entre temps, un dialogue de sourds semble s’installer entre les parties.

source: opera