HomePolitiqueLégislatives en Côte-d’Ivoire: Le FPI Gor place 103 candidats et 98 suppléants

Législatives en Côte-d’Ivoire: Le FPI Gor place 103 candidats et 98 suppléants

Législatives en Côte-d’Ivoire: Le FPI Gor place 103 candidats et 98 suppléants
Législatives en Côte-d’Ivoire: Le FPI Gor place 103 candidats et 98 suppléants

Le journal La Voie originale a publié dans sa livraison de ce lundi 25 janvier 2021 la liste des candidats qui auront la caution de la plateforme Eds, l’autre déclinaison du Fpi des Gbagbo ou rien. A la différence du Rhdp qui quadrille l’ensemble du territoire en plaçant 255 candidats dans toutes les circonscriptions, Eds mènera bataille dans 103 localités. 99 suppléants sont issus de ses rangs ce, dans le cadre d’une entente électorale avec le Pdci. Cette entente n’aura pas marché à 100% notamment dans les zones considérées comme les bastions traditionnels de ces deux grandes formations de l’opposition. Aussi à Gagnoa sous-préfecture, une circonscription qui a un seul représentant à l’hémicycle, Le secrétaire exécutif en chef du Pdci en soins en France, croisera le fer avec la bouillante Marie Odette Lorougnon Gnabri en lice pour Eds.

Si dans cette zone Pdci et Fpi ont envie de se peser car il y a bien longtemps que cela n’est plus arrivé, il n’y a pas le feu en la demeure, selon un cadre favorable à cette alliance Pdci-Fpi Gor. L’essentiel a été préservé, selon ce cadre qui cite l’importante et stratégique circonscription de Yopougon Commune. Ici Pdci et Eds partage la poire avec un petit avantage pour Eds qui a pu négocier pour placer 4 poulains contre 2 pour le Pdci.

Lire aussi:   Législatives à Cocody et Yopougon: voici les candidats de Bédié et Gbagbo

On remarquera également sur cette liste, les noms des députés sortants de Kouibly et Gboville sous-préfecture, respectivement l’ex-député indépendant Innocent Youté et M’Bolo Martin. Tous deux ont été adoubés par les militants de base pour leur courage en s’affirmant Fpi durant leur mandat en cours et en étant toujours présents aux activités des Gbagbo ou rien. Youté est réputé proche de Jean Louis Billon et de Charles Blé Goudé mais n’a jamais caché son choix de Gbagbo.

Trois députés indépendants feront quant à eux les frais des tractations politiques alors qu’ils poussaient pour une investiture de Eds. Ce sont Sodonie Asseu d’Akoupé, Stéphane Koudougnon de Cocody et Djédjé Péaré de Grand Zattry. Ils devraient encore se repositionner en indépendants. Et cela pourrait être compliqué au décompte final étant donné qu’ils pêcheront dans les eaux des Gbagbo ou rien.

A Cocody, la commune convoitée par le Rhdp, l’entente Pdci- Fpi Gor aligne Ketty Soumahoro, l’ancien Dg de l’agence de gestion foncière ( Agef) et la téméraire Yasmina Ouegnin. Un duo qui sera porté par l’aura intacte de Yasmina. La jeune députée au départ sans expérience aura démontré qu’il suffit d’un peu de volonté et d’audace pour remplir sa mission de députée de la nation. Elle bataillé sur plusieurs fronts : politique, sociétal, culturel… Elle n’a pas chômé durant son mandat.

Lire aussi:   Législatives 2016 : Affoussy Bamba candidate du "vivre ensemble et de la cohésion"

On note sur cette liste, une cure de rajeunissement même si les historiques ont pu s’imposer dans certains bastions. Lida Kouassi (Lakota) Mme Lorougnon (Gagnoa sp), Tchéidé Jean Gervais, Hubert Oulaï (Guiglo sp), Emile Guiriéoulou (Guiglo commune), Odette Sauyet Likikouet (Oumé), Bada Tayoro (Divo), Vincent Libi Koita (Sassandra), Bamba Massani (Port-Bouet), Agnès Monnet (Agou) font office de pionniers du parti de Gbagbo qui courent encore dans cette compétition électorale qui s’annonce rude.

A côté de ces militants de la première heure, véritables vétérans, de jeunes loups ont pu avoir droit au chapitre. Cet appétit des jeunes sans expérience électorale est symbolisé par la candidature de Michel Gbagbo, le fils de l’ex-président dont le nom est sur toutes les lèvres à Yopougon. Il y a Michel, mais il faut compter également avec Dahi Nestor dans la commune de Gagnoa. A 44 ans, le secrétaire national de la Jfpi Gor joue gros à Gagnoa, un ancien bastion du Fpi qui a basculé en 2001 dans l’escarcelle du Rdr devenu plus tard Rhdp et qui contrôle la mairie et les deux postes de députés de la commune.

Lire aussi:   Amadou Gon décédé, voici les quatre potentiels candidats du RHDP pour les élections

A Aboisso dans le fief électoral de Simone Gbagbo, la jeune Suzanne Wodja va en découdre avec des candidats du Rhdp. Membre du secrétariat national, elle a son charme et son talent d’oratrice à revendre. Elle était récemment à la tête d’une délégation du sud comoé chez Simone Gbagbo.

Auguste Dago, un autre quarantenaire, énarque et capitaine de douane se signale lui aussi à Hiré commune et sous-préfectures. L’ancien étudiant de l’université de Bouaké croisera le fer avec Gilbert Kakou Francis du Rhdp.

Exit Dano Djédjé, ancien député de Gagnoa commune, Djédji Pierre Amondji pourtant annoncé au départ à Adjamé, Assoa Adou qui nourrissait l’espoir de reprendre son siège de Cocody.

Dans un cas comme dans l’autre, ces hommes et ces femmes qui défendent la ligne politique de Laurent Gbagbo devront redoubler d’ardeur en ce sens que la théorie des bastions ne semble plus tenir tant le temps a fait son effet et les mentalités révolues. Ils subiront l’effet Ouattara à coup sûr, le Rhdp ayant décidé de tout mettre dans cette bataille. Argent, achat de conscience, tripatouillage, chantage… tout y passera pour conforter une assise et une mainmise sur les affaires du pays. Les candidats sont avertis. La plaisanterie n’aura pas sa place.