HomePolitiqueLégislatives 2021 : « Une machine à fraude » installée au Plateau...

Législatives 2021 : « Une machine à fraude » installée au Plateau ?

Législatives 2021 : « Une machine à fraude » installée au Plateau ?
Législatives 2021 : « Une machine à fraude » installée au Plateau ?

Si les élections législatives s’annoncent très électriques dans toute la Côte d’Ivoire, celle de la commune du Plateau revêt un intérêt particulier. Et pourtant, c’est dans cette atmosphère qu’un agent de la Commission électorale indépendante, précisément un président de CEL, perçu comme un fraudeur invétéré, est contesté par une partie de l’électorat.

Législatives : Lourdes suspicions sur un agent de la CEI au Plateau

Six candidats s’affrontent aux élections législatives dans la commune administrative du Plateau. Si Zarour Hamed Koffi, Baikro Adama, N’Cho Albert, Assielou N’Dah Guy Arnaud et leurs suppléants croient en leurs chances de remporter ce scrutin, force est de constater que le duel le plus en vue se joue entre le Député sortant Ehouo Jacques Gabriel, candidat de la coalition EDS-PDCI, et Ouattara Dramane, candidat du RHDP, parti au pouvoir.

Lire aussi:   Facobly/Législatives : Regardez les moyens avec lesquels un candidat veut s’arroger le poste de Député

Pour cette bataille électorale qui s’annonce en réalité comme une revanche, de l’eau semble être entrée dans le gaz. Ce qui pourrait totalement fausser la donne dans la circonscription 044, où il y a un siège à pourvoir.

Il ressort en effet des informations en notre possession, qu’un président de CEL (Commission électorale locale), est fortement soupçonné par un camp d’avoir une réputation de fraudeur.

Lors des élections municipales qui ont opposé Jacques Ehouo et Fabrice Sawegnon, en octobre 2018, ce responsable de la CEI se serait négativement illustré en tentant de « renverser l’issue de celle-ci à l’avantage de Fabrice Sawegnon, avec de faux procès-verbaux », rapporte notre source, mais cette tentative a échoué par la vigilance des populations du Plateau.

Lire aussi:   Liste définitive des candidats : Koné Katinan et Damana Pickass n'iront pas aux législatives

Koné Sourou, Vice-Président de la CEI, n’avait pas manqué d’interpeller l’agent en question en le prévenant que « le Président Coulibaly-Kuibiert a donné des instructions très fermes, surtout en ce qui concerne le Plateau, que quiconque s’aventurera dans ces pratiques subira la rigueur de la loi ».

Cette suspicion laisse donc planer un doute sur la transparence de ce scrutin législatif dans la commune du Plateau. La personne incriminée saura-t-elle faire preuve d’indépendance pour garantir la crédibilité et la vérité des urnes?

Lire aussi:   Législatives 2021/Ce pro-Gbagbo veut reprendre Yopougon des mains de Ouattara

« Il ne s’agit pas (…) de prendre des décisions unilatérales en s’appuyant sur son titre de Président et de l’imposer aux membres de la Commission. Encore moins de fabriquer de faux Procès-Verbaux (PV) et de nous les ramener à la Commission Centrale », a-t-il été mis en garde.