HomePolitiqueLégislatives 2021: Des révélations sur les tractations PDCI-RDA/EDS

Législatives 2021: Des révélations sur les tractations PDCI-RDA/EDS

Deuil: La Côte d'Ivoire et le PDCI perdent un grand homme, le ministre Guy Alain Gauze est décédé
Deuil: La Côte d'Ivoire et le PDCI perdent un grand homme, le ministre Guy Alain Gauze est décédé

Vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), par ailleurs président du comité électoral qui a siégé sur le choix des candidatures du parti au scrutin législatif du samedi 6 mars 2021, Emile Constant Bombet est revenu sur l’ambiance qui a prévalu lors des tractations qui ont abouti à la désignation des 140 candidats du vieux parti. Il a lancé un appel aux militants, alliés et aux candidats en vue d’une synergie d’actions pour la victoire dans les différentes circonscriptions électorales.

« Les élections législatives du mois de Mars 2021, interviennent dans un contexte sociopolitique particulier que nul n’ignore, au regard de notre environnement Comme si le climat délétère que nous vivons ne suffisait-t-il pas, nous notons avec une pointe d’amertume, que les opérations préparatoires des élections législatives qui se tenaient habituellement dans un délai de 80 jours ont été contractées en une vingtaine (20) de jours. Point n’est donc besoin de s’appesantir sur les conséquences fâcheuses de cette décision au niveau des divers acteurs Politiques.

La deuxième particularité de ces élections relève de la mise en synergie de plusieurs Partis Politiques, à travers une plateforme dont le Leadership Incombe au Président du PDCI-RDA, le Président Henri Konan Bédié. La réalité de cette plateforme implique entre autres, une harmonisation de répartition des sièges électoraux. Et lorsque l’on sait que chaque Parti politique préserve par réflexe naturel, l’espace Territorial qui lui est favorable, il est fort aisé d’appréhender à la fois, la portée et la diversité des difficultés en la matière.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: les propos de l'ancien président Bédié font réagir

C’est en cela que des arbitrages, à certains égards, ont été opérés par des présidents des partis concernés. Du reste, cette opération est inédite et commande, pour chaque acteur politique, un dépassement de sol. Ce paysage politique nouveau, a induit tout naturellement, une approche nouvelle dans l’examen des candidatures. Ainsi, la première étape a-t-elle consisté en la répartition des Circonscriptions Electorales entre Alliés, ce qui à l’évidence, comme vous pouvez l’imaginer, n’est guère une tache aisée ! Car dans ces genres de négociations, il faut aussi céder pour recevoir en retour.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: La député de Tengrela, Mariam Traoré, au centre d’un scandale de trafic d’or ?

A ce stade de mes propos, je voudrais féliciter les membres des comités électoraux et nos techniciens qui ont travaillé sans discontinuer, nuit et jour dans une ambiance parfois de tension, et pour cause ! La deuxième étape, que je qualifierai de classique, a consiste en la répartition en interne de chaque Parti Politique, des Candidats a la candidature au niveau des sièges conférés ou concédés.

Dans cette démarche et au regard de l’actualité politique, la reconduction des élus sortants a été préconisée, sauf des cas d’exception. Une telle approche que commande l’environnement sociopolitique dans lequel nous évoluons, n’a pas été faite de gaieté de coeur face à des requêtes dont les auteurs sont tout aussi compétents et méritants ! C’est dire, qu’aucune œuvre humaine n’est parfaite et la tolérance doit être de mise en pareilles circonstances. Dans un tel contexte, la prévalence de la stabilité au regard de l’enjeu national, doit l’emporter sur les considérations personnelles. Importe-t-il enfin, de souligner l’impératif législatif imposant un pourcentage de Femmes dont le quota est fixé à 30%.

Lire aussi:   Conseil des ministres du mercredi 21 décembre 2016

Au regard du dynamisme dont ont fait preuve tous les Candidats dans la production des pièces administrative âges dans un laps de temps, et la détermination de chacun et de chacune, à compétir pour le compte de notre Parti, je voudrais ici, leur traduire les félicitations et la très profonde satisfaction du Président du PDCI-RDA, pour cette preuve d’adhésion et de fidélité sans faille à notre grande famille Politique. Aussi, une mention spéciale en direction de nos jeunes, espoir de la pérennité d’un PDCI dynamique et conquérant, constitue-t-elle un indéniable impératif !

Au terme des diverses négociations et arbitrages, et dans l’attente de la validation des candidatures par le juge électoral qu’est le Conseil Constitutionnel, nous lançons un appel à nos Militants, alliés et aux candidats, en vue d’une synergie d’actions pour la victoire dans nos circonscriptions électorales ».

Emile-Constant BOMBET

Vice-président, Vice-Coordonnateur des activités des VP du PDCI RDA.

Président du Comité Electoral