Home Politique Le RHDP demande à Soro de rentrer en Côte d’Ivoire, s’il « est...

Le RHDP demande à Soro de rentrer en Côte d’Ivoire, s’il « est courageux »

Le RHDP demande à Soro de rentrer en Côte d’Ivoire, s’il « est courageux »
Le RHDP demande à Soro de rentrer en Côte d’Ivoire, s’il « est courageux »

Kobenan Kouassi Adjoumani, le porte-parole du parti au pouvoir, a invité vendredi à Abidjan, l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, exilé en France et dont la candidature a été rejetée, à rentrer en Côte d’Ivoire s’il « est courageux », après sa déclaration selon laquelle il n’y « aura pas d’élection présidentielle » le 31 octobre, lors dune cérémonie.

« Il y a un petit bandit qui est quelque part qui donne des ordres à Abidjan et qui dit: attendez, ne soyez pas candidat, attentez que j’arrive. Si tu es garçon, il faut venir, c’est ici que ça se passe », a déclaré M. Adjoumani.

Lire aussi:   Le RHDP à propos de Simone Gbagbo : elle « est en train de monter les communautés les unes contre les autres »

Le porte-parole du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) s’exprimait lors d’une cérémonie de soutien de femmes au président Alassane Ouattara, candidat à un troisième mandat controversé.

Face à des journalistes jeudi à Paris, l’ex-président de l’Assemblée nationale dont la candidature a été rejetée par le Conseil constitutionnel, a soutenu qu’il n’y aura pas d’élection présidentielle le 31 octobre, après la validation du dossier de M. Ouattara et l’élimination de plusieurs opposants.

Lire aussi:   Mauritania Airlines mise à fond sur Abidjan avec 5 vols hebdomadaires

Il a également appelé l’opposition à une « unité d’action » pour « stopper » le président sortant, par « tous les moyens légaux et légitimes » par la saisine de différentes organisations internationales dont l’ONU en vue d’obtenir des « élections transparentes et inclusives comme en 2010 sans préjudice. »

Condamné par contumace le 22 avril à 20 ans de prison ferme, 4,5 milliards de FCFA d’amende, cinq ans de privation de ses droits civiques et d’inéligibilité pour détournement de deniers publics, recel de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux, Guillaume Soro a été retiré de la liste électorale.

Lire aussi:   La sortie de Simone Gbagbo en Côte-d’Ivoire participe à la réflexion sur « Gbagbo ou rien » (bilan)

Au lendemain du rejet de sa candidature, la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) a demandé à l’Etat ivoirien de « prendre toutes les mesures nécessaires en vue de lever immédiatement tous les obstacles empêchant » M. Soro de « jouir de ses droits d’élire et d’être élu notamment lors de l’élection présidentielle d’octobre ».

Source: Connexion ivoirienne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here