Home Politique Le prix du kilo de cacao fixé à 825 FCFA est « non...

Le prix du kilo de cacao fixé à 825 FCFA est « non incitatif » pour les producteurs, selon le FPI

Le prix du kilo de cacao fixé à 825 FCFA est « non incitatif » pour les producteurs, selon le FPI
Le prix du kilo de cacao fixé à 825 FCFA est « non incitatif » pour les producteurs, selon le FPI

Le prix du kilo de cacao fixé à 825 FCFA est « non incitatif » pour les producteurs, selon le FPI

Emma ASSEMIE

Le Front Populaire Ivoirien (FPI, opposition) dirigé par Laurent Gbagbo a indiqué que le prix garanti bord champ du kilogramme de cacao pour la campagne principale 2019-2020 fixé à 825 franc CFA est « non incitatif » pour les producteurs, dans un communiqué dont ALERTE INFO a reçu copie mercredi.

« Le Front Populaire Ivoirien s’indigne contre ce nouveau prix du cacao non incitatif, imposé aux paysans de la filière et inhibiteur de leur force de travail », indique la note signée de son Vice-président en Charge de la Politique Financière et Patrimoine du Parti, Boni Beda.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Abdoulaye Kouyaté, « Bédié, un xénophobe qui s'appuie sur l'étranger pour sauver sa tête »

Le 1er octobre, le président du conseil d’administration du conseil café cacao, Lambert Kouassi avait annoncé le prix de 825f pour le kilogramme de cacao pour la nouvelle campagne contre 750f en 2018-2019, soit une hausse de près de 10%.

M. Kouassi avait qualifié ce prix « d’encouragement » pour les producteurs.

« Bien que dubitatifs quant aux nombreuses promesses politico-économiques du régime actuel, les paysans, avec cette dernière annonce du prix du cacao, voient s’envoler l’espoir d’une amélioration de leurs conditions de vie, à l’approche des échéances électorales de 2020 « , poursuit la note.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Grève dans l'enseignement, les syndicats refusent de lever leur mot d'ordre, les discussions reprennent le 18 février prochain au (CNMS)

Pour le parti de l’ex-chef d’Etat, le président Alassane Ouattara avait « promis un prix minimum garanti d’au moins égal à 1000 francs CFA aux producteurs ivoiriens, quels que soient les aléas des marchés boursiers » et « le pouvoir ivoirien se rend ainsi complice de la misère des producteurs de cacao ».

Le FPI qualifie de « grosse déception (le) nouveau prix de cacao, pour les valeureux paysans qui, une dizaine d’années auparavant, vendaient leurs récoltes cacaoyères à un prix bord champ de 1 000 FCFA, concédé par le gouvernement du Président Laurent Gbagbo, dans un contexte de guerre et de troubles sociopolitiques ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : L'ambassadeur de la Côte d'Ivoire en Arabie Saoudite est décédé

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Source: Connexion ivoirienne

Commentaires Facebook