HomePolitiqueLe payement des indemnités d’ancien Président de Gbagbo, au cœur des échanges...

Le payement des indemnités d’ancien Président de Gbagbo, au cœur des échanges entre Assoa Adou et Hamed Bakayoko

Le payement des indemnités d’ancien Président de Gbagbo, au cœur des échanges entre Assoa Adou et Hamed Bakayoko
Le payement des indemnités d’ancien Président de Gbagbo, au cœur des échanges entre Assoa Adou et Hamed Bakayoko

La rencontre entre une délégation du Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo et le Premier ministre Hamed Bakayoko, à la Primature ivoirienne, le mercredi 6 janvier 2020, commence à livrer ses secrets. Cette fois-ci, la question du payement des indemnités (rente viagère) d’ancien président de la République, de l’acquitté de la Cour pénale internationale (CPI) était au menu de la rencontre. Et c’est Assoa Adou qui le dit à demi-mots.

« Ce fut une très bonne rencontre avec le Premier ministre. Comme vous le savez, le président Laurent Gbagbo m’a chargé de me mettre en contact avec le Gouvernement, donc avec le Premier ministre pour préparer son retour », a déclaré Assoa Adou. « Avec le ministre Dano Djédjé, nous sommes déjà passés une fois ici. Cette fois-ci, nous sommes revenus pour qu’on aborde le vrai problème », a laissé entendre Assoa Adou, sans dévoiler explicitement ce « vrai problème ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : 2 bandits spécialisés dans le braquage à moto, abattus à Treichville

« Monsieur le Premier ministre est dans de très bonnes dispositions et il veut, lui aussi, que les choses évoluent rapidement pour que le président Gbagbo revienne et que les Ivoiriens se retrouvent entre eux. C’est de ça que nous avons parlé. Pour le moment, nous sommes en discussion. Donc permettez-moi de ne pas aller en profondeur mais sachez que tout évolue bien, dans un sens très positif et nous en sommes très satisfaits », a confié, toujours sans précision Assoa Adou.

Harcelé par les journalistes, il a dû lâcher une confidence : « Il faut préparer son retour. C’est un ancien président de la République. Il y a des décrets. Il y a une loi qui dit ce qu’il y a à faire et on va tabler là-dessus. Si ce retour ne dépendait que de moi, je le voudrai pour demain ». Les décrets et la loi dont parle Assoa Adou sont, en effet, relatifs au payement des indemnités d’ancien président de la République (rente viagère) que doit percevoir Laurent Gbagbo et que perçoit déjà l’ex-Président Henri Konan Bédié. C’est un décret qui avait été pris par Laurent Gbagbo, en faveur d’anciens chefs d’Etat et d’institution et qui avait d’ailleurs bénéficié à l’opposant Alassane Ouattara, ex-Premier ministre de Félix Houphouët-Boigny.

Lire aussi:   Tidjane Thiam attaque encore : « Chaque mort ivoirienne est une mort de trop »

De son côté, le Premier ministre Hamed Bakayoko s’est montré moins bavard. « J’ai reçu en audience ce jour, les émissaires du Président Laurent Gbagbo. Ensemble, nous avons discuté des dispositions pratiques pour son retour en Côte d’Ivoire. La cohésion nationale et le vivre ensemble sont une priorité pour le Président Alassane Ouattara », a-t-il dit. « Dispositions pratiques » : une expression qui renvoie sans doute à la question de la pension.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Affrontements intercommunautaires à Béoumi, des forces de l'ordre blessées par balles dont un commissaire

« Aujourd’hui, nous ne sommes pas là pour discuter des questions des élections mais j’ai effleuré la question avec le Premier ministre, en disant que demain à 11h (Ndlr, aujourd’hui à 11h), au siège de notre parti, nous allons lancer une campagne pour que les gens se mobilisent pour les élections législatives et nous préparer pour accueillir le président Laurent Gbagbo », a par ailleurs déclaré Assoa.

source: le courrier quotidien