Home Politique « Le nord de la Côte d’Ivoire est pris en otage, mais...

« Le nord de la Côte d’Ivoire est pris en otage, mais il a trop longtemps gardé le silence »

« Le nord de la Côte d’Ivoire est pris en otage, mais il a trop longtemps gardé le silence »
« Le nord de la Côte d’Ivoire est pris en otage, mais il a trop longtemps gardé le silence »

Dans ce pays balafré par des hommes venus tout droit des eaux du mensonge, la duplicité, ce pays qui accueille sans honte un dictateur qui a éculé le Burkina Faso voisin des porteurs de la révolution et de l’intégrité, et qui rejette ses propres enfants déportés comme au temps de l’esclavage, les consciences nordiques gardent le silence.

Vous n’entendrez pas Tiken Jah Facoly, Alpha Blondy, ou autres griots crier face au blasphéme constitutionnel, ou face aux mensonges outranciers qui nous sont servis quotidiennement. Ils gardent tous le silence !  » On ne veut pas que je sois candidat parce que je suis musulman, on ne veut pas que je porte des boubous, les musulmans sont stigmatisés… » L’homme nous a servi un discours enfantin. Il a dit qu’il ferait tomber des pluies de milliards, qu’il gouvernerait avec une dizaine de ministres (ils sont plus de 50), qu’il travaillerait avec des technocrates (vous pouvez rigoler en épluchant les cv des ministres et assimilés).

Lire aussi:   Investiture du candidat de PDCI-RDA : voici les premières images qui font trembler le RHDP

Il a décapité machiavéliquement la nation, il a emasculé tout ce qui pouvait le ramener à la raison ou mettre des garde-fou . Et maintenant après avoir conduit à la mort son fidèle collaborateur, il trouve indigne à la gouvernance toute son équipe pléthorique ! Se regardant dans un miroir, il se trouve beau et veut sacrifier ses jours séniles pour faire ce que pendant dix ans l’on pourrait appeller la grande désillusion ou la grande vadrouille économique. De fait, qui peut assurer la relève dans son équipe ? Duncan s’est sauvé, Soro est en exil, Amon s’est rebellé….

Le silence du Nord

Tout ça dans le silence absolu de sa garde pretorienne. Devant la défaite qui s’annonce l’homme seul, l’ami de Sarkozy ce porteur de casseroles, l’homme qui n’a aucune parole, le gouverneur-roi bénéficie du silence des communautés du nord. Il a lutté pour un nord martyrisé dans sa seule compréhension psychiatrique. Qu’a-t-il apporté au nord en 10 ans de gouvernance ? Il a joué le jeu de ceux qui préfèrent une Côte d’Ivoire enchaînée, esclavagisée, soumise. Le mal est entré sur cette terre benie en avril 2011 sous le crépitement obscène et assourdissant des bombés importées, des embargos sanitaires et économiques à l’encontre d’une nation dont il se réclame.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Alliance rêvée avec le PDCI, le porte-parole du RDR, «Que vaut le FPI d'Affi N'Guessan ?»

A l’instar des nazis hier, il a essayé de briser la conscience nationale ! Ils ont échoué ! Hier dans un taxi, j’ai écouté ce jeune Koyaka(une composante normande ivoirienne). En homme du centre, j’ai retrouvé mon frère. Il parlait de projet d’avenir. Il parlait de paix, de travail. Il m’a dit cette phrase que les Ivoiriens se disent en toute fraternité : » on se connaît entre nous, nous n’aimons pas la violence  ». Ils sont nombreux les ivoiriens du nord qui gardent le silence, ils sont nombreux ces étrangers du nord Mauritanie, Burkina, Mali, Niger, Maroc, France… qui savent que les Ivoiriens ne sont pas des xénophobes, ni des violents, ni des assassins… Et qui pourtant gardent le silence.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Les chefs kroumen accompagnent Guillaume Soro dans la promotion de la diplomatie parlementaire et de la réconciliation nationale

La violence politique est arrivé par le nord, exporté par un homme qui na rien à voir avec les Ivoiriens, ni avec le nord, supporté par Chirac, Sarkozy, Compaoré et des ivoiriens abjects qui ont préféré planter le glaive dans le sein de la mère patrie pour des prebendes. Le 31 octobre 2020, le nord ne gardera pas le silence. La Côte d’Ivoire, c’est quatre point cardinaux ! Le nord a toujours été accueillant, fraternel. Le nord de la Côte d’Ivoire est pris en otage, mais il a trop longtemps gardé le silence. Il ne doit pas offrir une excuse à une nouvelle déchirure nationale. Le nord doit rompre le silence !

Lebel N’goran

Source: afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here