HomePolitiqueLe « non » de Mme Gbagbo aux législatives est une « faute politique » :...

Le « non » de Mme Gbagbo aux législatives est une « faute politique » : Liadé Gnazegbo (observateur)

Le
Le "non" de Mme Gbagbo aux législatives est une "faute politique" : Liadé Gnazegbo (observateur)

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) proche de Laurent Gbagbo participera aux prochaines élections législatives en Côte d’Ivoire et présentera des listes communes de candidatures avec le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire – Rassemblement Démocratique Africain (PDCI-RDA) d’Henri Konan Bédié. À ces législatives, Simone Gbagbo, vice-Présidente du parti de Laurent Gbagbo n’ira pas.

Sollicitée par les militants des fédérations d’Abobo, l’ancienne Première Dame a répondu par la négative. Alors qu’elle recevait des militants venus de la Région du Sud-Comoé, l’épouse de Laurent Gbagbo a révélé l’existence de tiraillements entre deux blocs au sein de son parti avouant ainsi l’échec du combat contre le pouvoir.

Lire aussi:   Vers une coopération accrue entre la région de l’Ile de France et le district autonome d’Abidjan

Cette sortie de Madame Gbagbo n’a pas plu à Liadé Gnazegbo, observateur sociopolitique ivoirien qui a réagi via son profil facebook : ‹‹ Je condamne l’attitude de Simone Gbagbo, car c’est la première fois qu’une vice présidente d’un parti politique bien organisé, se prononce sur la place publique pour désavouer le choix de l’organe central du parti. Par ailleurs, non seulement elle rejette le choix du Président du FPI, Monsieur Laurent Gbagbo, mais elle le défi ›› déclare-t-il d’entrée. Puis d’estimer que ‹‹ c’est une faute politique grave qui pourrait être sévèrement sanctionnée, si nous étions dans une démocratie avancée ››.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Voici la vraie origine de la crise au FPI (Jean Bonin)