HomePolitiqueLe maire (PDCI) de Yamoussoukro, Gnrangbé Jean : « Je demande pardon...

Le maire (PDCI) de Yamoussoukro, Gnrangbé Jean : « Je demande pardon au Président Ouattara »

Le maire (PDCI) de Yamoussoukro, Gnrangbé Jean : « Je demande pardon au Président Ouattara »
Le maire (PDCI) de Yamoussoukro, Gnrangbé Jean : « Je demande pardon au Président Ouattara »

Le maire de la commune de Yamoussoukro, Jean Kouacou Gnrangbé a pris part à la 3ème et dernière session ordinaire du Conseil municipal, ce mardi 29 décembre 2020. Il a demandé pardon au Président de la République Alassane Ouattara et à appelé les populations au calme.

« Je lance donc un appel à la réconciliation, que le Seigneur touche le cœur de chacun d’entre nous. Je voudrais sincèrement demander pardon au Président Alassane Ouattara car vous savez, dans tous les pays du monde, les élections laissent des traces de division », a déclaré le maire Yamoussoukro devant le conseil municipal réuni. Plaidant pour la relaxe des jeunes emprisonnés lors des manifestations électorales. Ajoutant : « Nous lui demandons donc de faire sortir tous ses jeunes frères et sœurs emprisonnés afin qu’ensemble il nous donne des conseils… »

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Ouattara lance les travaux de réhabilitation des rues de Yamoussoukro un an avant la présentinelle 2020

Jean Kouacou Gnrangbé a par ailleurs prôné le pardon et la cohésion sociale « Nous devons nous pardonner. Nos parents, nos grands-parents ici à Yamoussoukro ont vécu ensemble, il y a eu la cohésion sociale et donc nous devons nous approprier ce bel héritage et continuer de vivre ensemble ». Invitant les uns et les autres à arrêter les dénonciations et fausses accusations. « Que les dénonciations, les fausses accusations s’arrêtent. Si nous sommes ensemble, si nous nous comprenons, si nous respectons la vie de notre prochain, personne ne peut nous diviser ».

Lire aussi:   Décès d'Amadou Gon : Alassane Ouattara réagit !

« Alors je souhaite, à quelques jours de la fin de l’année 2020, que finissent toutes les difficultés que nous avons eues et vues avec le rideau qui se fermera sur l’année 2020 », lance-t-il. Pour rappel, le maire de Yamoussoukro, avait alerté sur la sécurité des élus et cadres du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), dans la commune. « La menace d’enlèvement est réelle. Nos vies sont menacées ici à Yamoussoukro. Nous sommes persécutés jour et nuit », avait confié le premier magistrat au quotidien de l’opposition.

Lire aussi:   Satama-Sokoro en Côte-d’Ivoire: Les 30 minutes d’escale de Ouattara qui vont changer le visage de la ville

Le Nouveau Réveil.