Home Politique Le Chef de l’Etat a regagné Abidjan après un séjour en Ethiopie...

Le Chef de l’Etat a regagné Abidjan après un séjour en Ethiopie et en France

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a regagné Abidjan ce samedi 06 Février 2016, en fin d’après-midi, après un séjour en Ethiopie et en France. Le Chef de l’Etat a été accueilli à sa descente d’avion par le Premier Ministre Daniel Kablan DUNCAN, des membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel ainsi que par la haute hiérarchie militaire. Faisant le point de son séjour en France, le Président de la République a indiqué avoir eu un entretien avec le Président François Hollande, le jeudi 5 janvier dernier, au Palais de l’Elysée. Cet entretien a été l’occasion, selon lui, de faire un tour d’horizon des relations bilatérales et de coopération entre nos deux pays.
Pour le Chef de l’Etat, son homologue français et lui se sont félicités de l’excellence de cette relation de coopération, notamment en ce qui concerne la mise en œuvre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D).

Le Président Alassane OUATTARA a ensuite révélé s’être également entretenu avec le Président François HOLLANDE sur les questions régionales et internationales, notamment la lutte contre le terrorisme. Les deux Chefs d’Etat ont convenu de mutualiser leurs efforts dans le cadre de cette lutte. Le Président de la République a, par ailleurs, félicité le Président HOLLANDE pour le rôle important que joue la France dans la lutte contre le terrorisme.

Avant sa visite en France, le Chef de l’Etat a indiqué avoir pris part, à Addis-Abeba (Ethiopie), les 30 et 31 Janvier, au 26ème Sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine consacré aux droits de l’Homme, avec une attention particulière pour les droits des femmes. Ce Sommet, selon le Président de la République, a été l’occasion pour les Etats africains de s’approprier la question de la promotion du genre et de démontrer l’engagement de l’Afrique en faveur de la politique du genre et du respect des droits de l’Homme.

Au cours du Sommet, le Président de la République du Tchad, S.E.M. Idriss DEBY a été désigné par ses Pairs pour assurer la Présidence de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine. En marge du Sommet, le Président Alassane OUATTARA a souligné avoir participé au 24ème Forum des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP).

Cette rencontre a été l’occasion, pour le Chef de l’Etat, de présenter les bonnes performances économiques de notre pays, notamment en matière de taux de croissance, d’inflation, d’infrastructures sociales et de réduction de la pauvreté. Le Président de la République a révélé avoir également pris part à la réunion du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine consacrée à la lutte contre le terrorisme et aux crises au Burundi et au Soudan du Sud.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat a indiqué avoir eu des entretiens avec plusieurs personnalités et certains de ses homologues, notamment la Présidente de la République du Liberia, S.E.Mme Ellen JOHNSON-SIRLEAF, le Président de la République de Djibouti, S.E.M. Ismaïl Omar GUELLEH et le Président de la République du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE.

L’entretien avec le Président du Faso a permis, selon le Président de la République, de ‘’reconstruire la confiance et de consolider les liens d’amitié et de fraternité qui existent entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso’’. Pour terminer, le Chef de l’Etat a exprimé sa gratitude à la délégation qui l’a accompagné, notamment le Ministre des Affaires Etrangères, le Ministre de l’Intégration Africaine, la Ministre chargée des Droits de l’Homme, la Ministre de la Promotion de la Femme et des membres du Cabinet présidentiel pour leur importante contribution à la réussite de ses entretiens et du Sommet. Evoquant l’actualité concernant le procès de l’ancien Président de la République et de Charles BLE GOUDE à la Haye, le Chef de l’Etat a souligné que ce sont des ‘’moments douloureux et difficiles’’ pour notre pays. Toutefois, il a souhaité que justice se fasse, car la crise post-électorale a été particulièrement difficile pour tous les Ivoiriens.

Le Chef de l’Etat en a appelé au sens des responsabilités, à la sérénité et au bon sens des uns et des autres avant de souhaiter que les Ivoiriens œuvrent à la cohésion sociale pendant la tenue de ce procès. Pour lui, ce procès qui se tient à la Haye tout comme ceux à venir en Côte d’Ivoire dans le cadre de la crise post-électorale ne doivent pas diviser les Ivoiriens, et ce, d’autant plus que les choses avancent bien avec, notamment, la prise en compte des victimes et le renforcement de la cohésion sociale.

Pour terminer, le Président de la République a réaffirmé la volonté de la Côte d’Ivoire de renforcer l’état de droit.

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here