HomePolitique« L’argent des élections ! Ouattara est fâché » : ADO convoque...

« L’argent des élections ! Ouattara est fâché » : ADO convoque une réunion du RDHP ce 17 novembre 2020

« L’argent des élections ! Ouattara est fâché » : ADO convoque une réunion du RDHP ce 17 novembre 2020
« L’argent des élections ! Ouattara est fâché » : ADO convoque une réunion du RDHP ce 17 novembre 2020

Alassane Ouattara, Président du RHDP, convoque les membres du Conseil politique ce mardi 17 novembre 2020 à l’hôtel Ivoire Sofitel.

Reprise des forces et des esprits. La montre tourne. Situation toujours volatile au pays mais l’air respirable. Les yeux tournés vers les états-majors des principaux paris politiques. Le jeudi 12 novembre 2020, ton camarade a volé dans les ailes des coordonnateurs de sa campagne pour la présidentielle du 31 octobre 2020. Beaucoup sont sortis de la rencontre totalement décomposés.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Questions au porte-parole du gouvernement à propos des pompiers et de l’incendie de Bassam

Une chose est sûre, « des coordos » sont dans le viseur. L’argent des élections! « Le chef est fâché. Les clans se forment. Les gens ont gardé l’argent pour les élections locales. », selon une bonne source.
L’argent n’a ni circulé, ni travaillé.

Ton camarade sait qui est qui autour de lui. Ceux qui ont mouillé le maillot pour lui, ceux qui ont tiré au flanc, les malades imaginaires ou diplomatiques. Réunion du Rassemblement au pouvoir, ce mardi 17 novembre 2020, avec un seul point a l’ordre du jour, « analyse de la situation socio- politique du pays ».

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : En pleine contestation de la candidature de Ouattara, des policiers stagiaires convoqués pour «nécessité de service»

Selon le confrère Jeune Afrique, le président ivoirien Alassane Ouattara, a convoqué plusieurs de ses ministres et des cadres du RHDP pour faire le point sur les violences pré et postélectorales.

« Alassane Ouattara a convoqué les membres de son gouvernement et les personnalités du RHDP issues des seize régions touchées par des violences avant, pendant et après le scrutin présidentiel du 31 octobre. La séance de travail se déroule à huis clos, dans la salle des pas perdus du petit palais, et ne figure pas à l’agenda présidentiel officiel » a révélé Jeune Afrique.

Lire aussi:   Mali: deux détentions en liaison avec les attaques terroristes en Côte d’Ivoire

source: yeclo