HomePolitiqueLa résidence de Bédié encerclée par les forces de l’ordre : «...

La résidence de Bédié encerclée par les forces de l’ordre : « C’est un grave recul de notre démocratie »(Guikahué)

La résidence de Bédié encerclée par les forces de l’ordre : Guikahué : « C’est un grave recul de notre démocratie »
La résidence de Bédié encerclée par les forces de l’ordre : Guikahué : « C’est un grave recul de notre démocratie »

Une vingtaine d’éléments des forces de l’ordre sont à la résidence de l’ex-président ivoirien, Henri Konan Bédié (1993-1999). Ces derniers semblent vouloir disperser les militants de l’ex-chef d’Etat, désigné président du Conseil national de la Transition selon les propos du général Diomandé Vagondo, ministre de la sécurité. Autorisés à entrer dans la résidence de Bédié, nos confrères journalistes ont recueilli les propos de Maurice Kakou Guikahué.

« C’est un grave recul de notre démocratie. Henri Konan Bédié demeure engagé à faire sa mission de salut public en qualité de président du Conseil National de la Transition (CNT) », a indiqué Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif (SE) en chef du PDCI-RDA.

Lire aussi:   Ali Ouattara à la 11ème conférence trimestrielle de la CI-CPI : "Le Président Ouattara doit agir en mettant fin au drame des victimes"

Les partisans de l’opposition dispersés avec les bombes à gaz lacrymogène et les journalistes autorisés à entrer dans la résidence du leader de l’opposition, ces faits traduisent les propos du général Diomandé Vagondo. Selon le ministre de la sécurité et de la protection civile, assurant l’intérim de celui de l’administration du territoire et de la décentralisation, les détonations dont se plaignaient les leaders de l’opposition près de leurs résidences n’étaient qu’une dispersion des ‘‘petits regroupements’’ par les patrouilles des forces de l’ordre.

Lire aussi:   MEETING DU 10 OCTOBRE/GUIKAHUÉ (CDRP) DÉNONCE LES ENTRAVES ET RÉVÈLE : «PLUSIEURS CARS TRANSPORTANT DES MILITANTS ONT ÉTÉ CAILLASSÉS»

Toutefois, une vingtaine de gendarmes et de civils armés ainsi que des cargos des forces de l’ordre sont à l’extérieur de la résidence de Henri Konan Bédié au moment où nous mettons sous presse, selon nos confrères présents sur les lieux.

La situation socio-politique reste tendue après la réélection d’Alassane Ouattara avec 94,27 % selon la Commission électorale indépendante (CEI) au terme d’un scrutin ‘‘non inclusif’’ et laissant la Côte d’Ivoire ‘‘fracturée’’ à en croire plusieurs organisations dont la Mission internationale d’observation électorale (MIOE), constituée de l’Electoral Institute for Sustainable Democracy in Africa (EISA) et le Centre Carter.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : «Bédié lui est Ghanéen, il a des Zongo avec lui…des gens sont en train de le perdre» (Adjoumani)

Henri Konan Bédié, chef de file de l’opposition, a été désigné président du Conseil national de transition (CNT).

source: opera