Home Politique La « Guêpe » fait des révélations sur le milliard retiré par Touré Alpha...

La « Guêpe » fait des révélations sur le milliard retiré par Touré Alpha Yaya

La « Guêpe » fait des révélations sur le milliard retiré par Touré Alpha Yaya
La « Guêpe » fait des révélations sur le milliard retiré par Touré Alpha Yaya

La pro-Soro, la Guêpe fait des révélations sur la provenance du milliard retiré par Touré Alpha Yaya qui fait le tour des réseaux sociaux en Côte d’Ivoire.

Pensant se dédouaner après le scandale de sa vidéo vulgaire et ostentatoire du retrait de plus d’un milliard, Touré Alpha Yaya dès le lendemain, nous a pondu un post dans lequel il joue à l’homme d’affaires prospère, qui aurait supposément bâti sa richesse grâce à des projets immobiliers. Mais, tout ça n’est qu’une imposture. Touré Alpha Yaya ment ! Il n’est pas un entrepreneur, c’est un truand.

La structure Célébration prestige appartient à Touré Ahmed Bouah, un homme d’affaires ivoirien peu scrupuleux et PDG de Sophia immobilier. La structure présentée par Alpha Yaya n’a pas le volume d’activités que lui attribue le brouteur « Djougou son prin ».

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: Ouattara « n’a pas dit qu’il va toucher à la Constitution », selon Bictogo

Depuis quelques temps, Alpha Yaya fait simplement du démarchage pour Ahmed Bouah, mais il se fait passer pour son associé pour mieux gruger les chefs terriens et les pauvres investisseurs qui ne désirent qu’une seule chose, avoir un toit.

Quant à DCO (Dramera Cheick Oumar), c’est le créancier usuraire d’Ahmed Bouah. Tous les gros emprunts pour ses projets sont faits auprès d’usuriers en mettant en garantie de grosses cylindrées acquises par Ahmed Bouah lui-même. Grosses cylindrées acquises avec le produit de la vente de terrains villageois en fraude des droits des propriétaires terriens. C’est donc ce qui explique en partie la relation d’Alpha Yaya avec ce Dramera.

D’ailleurs, Dramera entretien une relation avec une libanaise mariée à un membre de la famille Hyjazi et elle lui permet de blanchir des sommes faramineuses en prêtant son nom sur certaines constructions. Ça été le cas d’un immeuble à Koumassi Remblais et d’un autre en Zone 3

Lire aussi:   Révélations : Les prophéties de Koné Malachi toujours d'actualité

En ce qui concerne Ahmed Bouah, rappelez-vous qu’en 2010-2011, des agents des forces de l’ordre en colère, avaient assiégé les locaux de Sophia immobilier sis aux Deux-Plateaux et séquestré le maître des lieux. Ahmed Bouah n’avait dû son salut qu’à l’intervention musclée des FRCI.

En effet, ces agents des forces de l’ordre désireux de s’offrir un toit avaient, depuis belle lurette, souscrit à une opération d’achat de terrains auprès de la société immobilière Sophia. Ne voyant rien pointé à l’horizon, ils ont donc décidé de demander des comptes à cet entrepreneur véreux. Le 2 août 2011, il avait été arrêté et interrogé par la Police économique.

Lire aussi:   Nouvelle Constitution / Henriette Lagou prête à se mettre “nue jusqu’à ce que Ouattara laisse la Côte d’Ivoire en paix”

En mai 2020, Sophia immobilier se retrouve encore dans un contentieux avec les 33 villages d’Ayaman et de Brofodoumé dans le projet Immobilier « Akwaba City ». Les propriétaires terriens refusent de céder leurs terres, tant que le versement des 5 milliards d’indemnités que doit leur le PDG de Sophia immobilier n’est pas effectué.

On a donc affaire à une association de malfaiteurs qui veut se faire passer pour tes anges immaculés.
Que la Police économique, le Fisc et le procureur Adou Richard mènent leur enquête sur ces sinistres personnages. C’est tout ce que le peuple désire, car trop c’est trop !

Source: Yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here