HomePolitiqueLa 1ère réaction française à la crise en Côte d’Ivoire : voici...

La 1ère réaction française à la crise en Côte d’Ivoire : voici pourquoi elle « intéressante » pour le CNT, selon Geneviève Goëtzinger

La 1ère réaction française à la crise en Côte d’Ivoire : voici pourquoi elle « intéressante » pour le CNT, selon Geneviève Goëtzinger
La 1ère réaction française à la crise en Côte d’Ivoire : voici pourquoi elle « intéressante » pour le CNT, selon Geneviève Goëtzinger

Geneviève Goëtzinger, l’ex-DG de RFI, se prononce sur la 1ère réaction française à la crise en Côte d’Ivoire.

« La première réaction française à la crise en Côte d’Ivoire est intéressante parce qu’elle : elle prend acte et ne félicite pas, ce qui est en soi un camouflet; reprend à son compte les remarques européennes qui sont en réalité les siennes; logique de citer les instances panafricaines, » a déclaré Geneviève Goëtzinger, l’ex-DG de RFI, conseillère en communication politique d’Affi.

Lire aussi:   Bras de fer CNT/RHDP: l'opposition s'offre une nouvelle victoire

Rappelons que le mercredi 4 novembre 2020, la France a appelé tous les acteurs ivoiriens à mettre fin aux provocations et actes d’intimidation. Selon le porte-parole Quai d’Orsay, Agnès Von Der Mühll, son pays soutient les efforts d’accompagnement déployés en ce sens par les organisations régionales et internationales et se joint à ce titre à l’appel de la CEDEAO et de l’Union africaine de s’abstenir de toute initiative sortant du cadre constitutionnel.

Lire aussi:   Crise post-électorale / Voici la sortie d'André Sylver qui étonne tout le monde

«L’état de droit doit prévaloir», réitère le Quai d’Orsey, précisant avoir pris bonne note de l’annonce par la Commission électorale indépendante (CEI) des résultats provisoires de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire.

Partageant les préoccupations exprimées par l’Union européenne concernant les tensions et les incitations à la haine qui ont prévalu durant ce scrutin, la France condamne les graves violences intervenues.

Elle préconise l’urgence d’une reprise du dialogue politique en Côte d’Ivoire favorisant la réconciliation par des mesures concrètes qui permettront de tourner la page de la violence et de la division.

Lire aussi:   Conseil National de Transition : Akossi Bendjo se signale depuis la France

source:yeclo